for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Coronavirus-Le porte-hélicoptères Mistral arrive à La Réunion pour ravitailler Mayotte

SAINT-DENIS, Réunion, 10 avril (Reuters) - Le porte-hélicoptères Mistral est arrivé vendredi matin à La Réunion en provenance de Mayotte, où il repartira lundi après avoir embarqué 300 tonnes de matériel médical et de produits alimentaires pour aider l’île à faire face à l’épidémie de coronavirus.

Dérouté vers les départements français de l’océan Indien alors qu’il faisait route vers la Nouvelle-Calédonie dans le cadre de sa mission annuelle de formation des officiers de la Marine, le Mistral a débarqué le week-end dernier à Mayotte 60 hommes qui sont venus renforcer le détachement local de la Légion étrangère.

Il repartira lundi vers l’île française de l’archipel des Comores, qu’il peut atteindre en trois jours de mer, avec dans ses cales 300 tonnes “de gel hydroalcoolique fabriqué à La Réunion, des masques, de l’oxygène médical, du matériel de dialyse, de l’eau, du sucre et d’autres produits alimentaires”, a détaillé Jacques Billant, le préfet de La Réunion.

Si seulement 191 cas de COVID-19, dont deux mortels, ont été comptabilisés à ce jour à Mayotte, les autorités craignent à la fois une crise alimentaire et une flambée épidémique causée par le non-respect du confinement.

Sur l’île devenue département français en 2011 et qui compte officiellement 256.000 habitants, plusieurs bidonvilles sont apparus au cours des deux dernières décennies, abritant des immigrés clandestins en provenance des îles comoriennes voisines.

Selon l’Insee, quatre habitations mahoraises sur 10 sont en tôle et trois sur 10 n’ont pas l’accès à l’eau courante. Dans les quartiers les plus défavorisés, le confinement et les gestes barrières peuvent difficilement être respectés en raison de la chaleur et de la sur-occupation des logements.

A La Réunion, le dernier bilan de l’épidémie fait état de 376 cas de COVID-19, sans décès. Contrairement à Mayotte, l’ancienne île Bourbon peut compter sur une importante production agricole et agroalimentaire locale, qui couvre une grande partie de ses besoins.

L’île est également utilisée comme plate-forme logistique aérienne. L’aéroport Roland-Garros de Saint-Denis reste ouvert à un trafic long-courrier minimal de trois rotations hebdomadaires avec Paris et accueille des vols cargo.

Depuis mardi, il est utilisé comme escale technique par la compagnie KLM pour rapatrier plus de 1.500 ressortissants néerlandais bloqués en Afrique du Sud. (Edité par Tangi Salaün)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up