for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Les indices européens signent leur meilleure semaine depuis 2011

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en nette hausse jeudi pour enregistrer leur meilleure performance hebdomadaire depuis plus de huit ans après la présentation par la Réserve fédérale d’un nouveau plan de soutien et des déclarations encourageantes tant sur les discussions à l’Eurogroupe que sur les pourparlers en cours entre grands producteurs de pétrole.

Les Bourses européennes ont fini en nette hausse jeudi pour enregistrer leur meilleure performance hebdomadaire depuis plus de huit ans. À Paris, le CAC 40 affiche en clôture une progression de 1,44% (64,1 points) à 4.506,85 points. A Londres, le FTSE 100 a gagné 2,81% et à Francfort, le Dax a progressé de 2,24%. /Photo prise le 13 mars 2020/REUTERS/Kai Pfaffenbach

À Paris, le CAC 40 affiche en clôture une progression de 1,44% (64,1 points) à 4.506,85 points. A Londres, le FTSE 100 a gagné 2,81% et à Francfort, le Dax a progressé de 2,24%.

L’indice EuroStoxx 50 a pris 1,46%, le FTSEurofirst 300 1,22% et le Stoxx 600 1,57%.

Après une ouverture positive, ce dernier était pourtant revenu à l’équilibre à la mi-journée tandis que le CAC 40 passait en territoire négatif. Mais les marchés ont trouvé un nouvel élan dans l’annonce par la Fed de mesures de garanties et d’achats de titres dont le montant total pourrait atteindre 2.300 milliards de dollars.

“La Fed va acheter de la dette plus risquée et cela pourrait permettre de prolonger un peu le rebond en V actuel” commente Edward Moya, analyste senior d’OANDA. “Les vendeurs à découvert vont rester prudent avant de braver les dernières annonces fracassantes de la Fed.”

Parallèlement, les discussions entre ministres des Finances de la zone euro sur un nouveau mécanisme de solidarité semblent enfin sortir de l’impasse après deux jours de blocage.

De même, les pourparlers entre les pays de l’Opep et leurs alliés en vue d’une réduction massive de leurs pompages semblaient se diriger vers une issue favorable à une remontée des cours.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était elle aussi bien orientée: le Dow Jones avançait de 2,1%, le Standard & Poor’s 500 de 1,94% et le Nasdaq Composite de 0,44%.

Les marchés européens et américains seront fermés vendredi avant le week-end de Pâques; Wall Street rouvrira lundi, les places européennes mardi seulement.

La semaine se solde donc par une hausse de 8,48% pour le CAC 40 et de 7,36% pour le Stoxx 600, leur meilleure performance hebdomadaire depuis décembre 2011. Quant au Dax, il a pris 10,9% en quatre séances et affiche sa plus forte progression en une semaine depuis novembre 2008.

VALEURS

Tous les grands secteurs de la cote européenne ont fini la journée dans le vert, les plus fortes hausses étant pour ceux des transports et du tourisme (+4,54%), de l’immobilier (+3,13%) et de la construction (+3,10%).

A Paris, la meilleure performance du CAC 40 est pour Sodexo, qui a bondi de 12,9% après ses résultats semestriels, devant Unibail-Rodamco-Westfield (+9,59%) et Safran (+6,16%).

Renault a sous-performé le marché avec un gain limité à 0,82%. Standard & Poor’s a baissé la note du groupe à BB-, en catégorie spéculative (“junk”), et le conseil d’administration a, selon les informations de Reuters, renoncé au dividende.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aux Etats-Unis, les inscriptions au chômage ont diminué moins qu’attendu lors de la semaine au 4 avril à 6,6 millions et elles restent proches de leurs plus hauts niveaux historiques.

Quant au moral des ménages américains, il s’est fortement dégradé depuis le début du mois selon les premiers résultats de l’enquête mensuelle de l’université du Michigan, dont l’indice est tombé à 71,0, au plus bas depuis 2011.

CHANGES

Le dollar recule face aux autres grandes devises après le lancement du nouveau programme de soutien de la Fed: l’indice mesurant ses variations face à un panier de devises de référence cède 0,57%, au plus bas depuis une semaine.

L’euro profite au contraire des signes de progrès dans les discussions de l’Eurogroupe: il s’apprécie de 0,75% face au billet vert à 1,0937.

TAUX

Sur les marchés obligataires, les rendements de référence de la zone euro ont fini en baisse, à -0,348% pour le Bund allemand à dix ans et 0,109% pour son équivalent français.

La baisse a été plus marquée pour les rendements italiens, de l’ordre de six points pour le dix ans à 1,60%, après les signes de progrès dans les discussions à l’Eurogroupe.

Le dix ans américain, lui, recule de 2,4 points à 0,739%.

PÉTROLE

Le marché pétrolier réduit ses gains après avoir pris jusqu’à plus de 10% en profitant des espoirs d’accord entre pays de l’”Opep+” pour réduire leur production et réduire ainsi le déséquilibre entre l’offre et la demande.

Le Brent gagne 1,34% à 33,28 dollars le baril après être monté à 36,40 et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 1,87% à 25,56 dollars après un pic à 28,36.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up