February 24, 2020 / 6:17 PM / a month ago

LEAD 1-Sanofi veut créer une entité dédiée aux principes actifs

(Actualisé avec précisions et réactions syndicales)

PARIS, 24 février (Reuters) - Sanofi a annoncé lundi sa volonté de créer une nouvelle société spécialisée dans la production des principes actifs pharmaceutiques (API), substance active entrant dans la composition d’un médicament, qu’il pourrait décider d’introduire en Bourse d’ici 2022.

“Ce projet consisterait à rassembler les activités commerciales et de développement d’API de Sanofi avec six de ses sites de fabrication d’API au sein d’une nouvelle entreprise autonome: Brindisi (Italie), Francfort Chimie (Allemagne), Haverhill (Royaume-Uni), St-Aubin-lès-Elbeuf (France), Újpest (Hongrie) et Vertolaye (France)”, a dit le groupe pharmaceutique français dans un communiqué.

Sanofi étudiera l’opportunité d’introduire cette société en bourse sur Euronext Paris d’ici 2022, en fonction des conditions de marché, a-t-il précisé.

Cette nouvelle société pourrait devenir numéro deux mondial des API par le chiffre d’affaires derrière le suisse Lonza . Elle aurait son siège en France, compterait environ 3.100 employés et son chiffre d’affaires devrait s’élever à environ 1 milliard d’euros d’ici à 2022, a ajouté Sanofi.

“Sanofi resterait pleinement engagé dans sa réussite sur le long terme et conserverait une participation minoritaire d’environ 30% dans le capital de la nouvelle société”, a déclaré le géant pharmaceutique français.

Selon Philippe Luscan, vice-président exécutif, chargé des affaires industrielles globales, la création de cette nouvelle entité “contribuerait à assurer une plus grande stabilité dans l’approvisionnement de médicaments pour des millions de patients en Europe et au-delà”.

“Avec ce projet, elle gagnerait en agilité en tant qu’entreprise indépendante et libérerait son potentiel de croissance, en particulier pour capter les opportunités d’un marché en croissance de 6% par an”, a-t-il souligné, cité dans le communiqué.

Les syndicats contactés ont fait part de leur inquiétude.

“Très clairement, la direction veut externaliser une grande partie de l’outil industriel”, dit-on à la CGT. “L’ensemble des salariés perdront le statut Sanofi. On voit bien qu’il y a une volonté de rentabiliser pour mieux pour céder après.”

La CFDT a parlé d’une décision “incompréhensible”. (Matthias Blamont; version française Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below