October 12, 2019 / 2:00 AM / 3 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 02H00 GMT (12/10)

XAVIER DUPONT DE LIGONNÈS ARRÊTÉ EN ÉCOSSE

PARIS - Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné d’avoir assassiné toute sa famille et activement recherché depuis avril 2011, a été arrêté vendredi à l’aéroport de Glasgow, en Ecosse, en provenance de Roissy-Charles de Gaulle.

D’après Le Parisien, le suspect de la tuerie de Nantes voyageait sous une fausse identité. Trahi par ses empreintes digitales, il n’a opposé aucune résistance.

Son arrestation a été confirmée sans plus de précisions à l’agence Reuters par des sources policières en France.

La police écossaise n’a pas confirmé son identité mais a annoncé dans un communiqué qu’”un homme a été arrêté à l’aéroport de Glasgow et placé en garde à vue en lien avec un mandat d’arrêt européen délivré par les autorités françaises”.

D’après France Info, les enquêteurs français veulent notamment procéder à des analyses ADN pour s’assurer qu’il s’agit bien du suspect numéro un de la tuerie de Nantes.

Xavier Dupont de Ligonnès est soupçonné d’avoir tué sa femme et leurs quatre enfants dans la nuit du 3 au 4 avril 2011. Leurs corps avaient été retrouvés le 21 avril, enterrés sous la terrasse de la maison familiale.

Le père de famille était pour sa part porté disparu depuis le 15 avril 2011. Il avait été alors repéré pour la dernière fois aux abords d’un hôtel de Roquebrune-sur-Argens (Var).

VOIR AUSSI

RECIT Xavier Dupont de Ligonnès, ou la fin d’une incroyable cavale

—-

SYRIE

PARIS ET WASHINGTON APPELLENT À LA FIN DE L’OFFENSIVE TURQUE

WASHINGTON/PARIS/ISTANBUL - Le président français Emmanuel Macron a souligné vendredi lors d’un entretien téléphonique avec son homologue américain Donald Trump la nécessité que l’offensive turque lancée mercredi dans le nord-est de la Syrie cesse au plus vite, a déclaré l’Elysée.

Dans la journée, l’administration Trump a annoncé qu’elle était disposée à prendre des sanctions économiques supplémentaires contre la Turquie, alliée des Etats-Unis au sein de l’Otan, si cela venait à être nécessaire.

Ankara veut créer une “zone de sécurité” dans la région frontalière turco-syrienne pour en écarter les miliciens kurdes et y transférer plusieurs millions de Syriens réfugiés sur son territoire.

Lancée mercredi, l’opération “Source de paix” a jeté sur les routes près de 100.000 personnes qui fuient les combats, dont le bilan s’élève à une centaine de morts selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Durant son entretien téléphonique avec Donald Trump, Emmanuel Macron a souligné la nécessité d’”empêcher toute résurgence de Daech dans la région, de soutenir ceux qui se sont battus sur le terrain à nos côtés contre les terroristes et de protéger les populations civiles”, a rapporté l’Elysée.

L’offensive turque a débuté moins de trois jours après la décision de Donald Trump de redéployer une partie du millier de militaires américains présents dans cette zone.

Mais le Pentagone a rejeté les accusations selon lesquelles les Etats-Unis ont abandonné les forces kurdes, soutien de poids dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI). “Personne n’a donné de feu vert à cette opération de la Turquie, au contraire”, a déclaré le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, lors d’un point de presse.

—-

ACCORD COMMERCIAL PARTIEL ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE

WASHINGTON - Les Etats-Unis et la Chine se sont accordés vendredi sur la “phase 1” d’un accord censé mettre fin à la guerre commerciale que se livrent les deux premières puissances économiques mondiales, conduisant Donald Trump à suspendre une hausse des droits de douane prévue la semaine prochaine.

Mais des responsables de l’administration américaine ont souligné que cet accord devait encore être couché sur le papier et qu’il faudrait travailler pour le finaliser.

Cet accord partiel couvre l’agriculture, la question des devises et certains aspects de la protection de la propriété intellectuelle.

Les deux premières puissances économiques de la planète sont “très près” d’enterrer la hache de guerre, a déclaré Donald Trump après un entretien à la Maison blanche avec le chef de la délégation chinoise, le vice-Premier ministre Liu He.

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, a annoncé pour sa part que l’augmentation prévue mardi des droits de douanes perçus par les Etats-Unis sur 250 milliards de dollars d’importations en provenance de Chine était suspendue.

—-

BREXIT

LES NÉGOCIATIONS S’INTENSIFIENT AVANT LE SOMMET EUROPÉEN

BRUXELLES - Michel Barnier a entamé vendredi un nouveau cycle de négociations avec les représentants du Royaume-Uni pour sortir de l’impasse sur le Brexit, a-t-on appris de sources diplomatiques, à une semaine du sommet européen.

Le chef de file des négociateurs européens s’est entretenu dans la matinée avec Stephen Barclay, le ministre britannique du Brexit, et les discussions ont été constructives, ont déclaré les deux parties au lendemain d’une rencontre entre le Premier ministre britannique Boris Johnson et le chef du gouvernement irlandais, Leo Varadkar.

Le sort de l’Irlande reste au coeur des discussions, les deux camps butent sur la définition d’un dispositif permettant d’éviter le rétablissement d’une frontière physique, susceptible de réveiller les tensions communautaires en Irlande du Nord, alors que cette province n’est plus censée appartenir à l’union douanière au-delà du 31 octobre.

“C’est un tunnel avec une très faible lueur au bout”, a souligné l’un des diplomates et les discussions devraient se prolonger ce week-end voire jusqu’à mardi prochain, ont dit les sources de Reuters.

—-

UN PÉTROLIER IRANIEN TOUCHÉ PAR DEUX MISSILES EN MER ROUGE

DUBAI - Un pétrolier iranien a été touché vendredi par deux missiles en mer Rouge, au large du port saoudien de Djeddah, a annoncé la Compagnie pétrolière nationale iranienne (NIOC), propriétaire du navire, avant que Téhéran ne confirme l’attaque.

Le pétrolier a subi de graves avaries mais l’équipage est indemne et la situation est “sous contrôle”, ont rapporté les médias iraniens.

“Les experts pensent qu’il s’agit d’une attaque terroriste”, écrit l’agence de presse Isna, ajoutant qu’une enquête est en cours sur l’origine de l’explosion.

Le navire se trouve à quelque 60 milles de Djeddah, soit une centaine de kilomètres.

Cet incident survient un peu moins d’un mois après les attaques du 14 septembre contre des sites majeurs de la compagnie pétrolière saoudienne Aramco, revendiquées par les rebelles Houthis du Yémen mais imputées par l’Arabie saoudite et ses alliés occidentaux à la République islamique iranienne.

VOIR AUSSI

CHRONOLOGIE Le Golfe sous tension

Les USA vont déployer des forces supplémentaires en Arabie saoudite

—-

LE NOBEL DE LA PAIX DÉCERNÉ AU PREMIER MINISTRE ÉTHIOPIEN

OSLO - Le prix Nobel de la paix 2019 a été décerné vendredi au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, 43 ans, à l’origine d’une spectaculaire réconciliation de son pays avec l’Erythrée l’an dernier.

Les deux pays ont renoué leurs relations en juillet 2018 après une guerre sanglante entre 1998 et 2000 et des années d’hostilité.

La distinction, dotée de 9 millions de couronnes suédoises (830.000 d’euros), lui sera remise le 10 décembre à Oslo.

“Le prix vise aussi à reconnaître les efforts de tous ceux qui ont oeuvré pour la paix et la réconciliation en Éthiopie et dans les régions d’Afrique de l’Est et du Nord-Est”, a dit le comité Nobel norvégien dans un communiqué.

—-

RENAULT CHANGE DE DG POUR SE DONNER “UN NOUVEAU SOUFFLE”

PARIS - Renault s’est séparé vendredi de son directeur général Thierry Bolloré, l’un des derniers hauts dirigeants du groupe incarnant les années Carlos Ghosn, afin de donner un “nouveau souffle” au constructeur automobile français et à son alliance avec Nissan.

“Le nouveau souffle de l’alliance nécessite une nouvelle gouvernance, le nouveau souffle pour Renault nécessite un nouveau patron”, a déclaré le président du groupe, Jean-Dominique Senard, lors d’une conférence de presse.

Ce “nouveau souffle” implique de renforcer l’autonomie, le décloisonnement et la “capacité de respiration” des équipes, a encore expliqué le président du groupe au losange, nommé en janvier après la démission de Carlos Ghosn arrêté au Japon pour des malversations financières qu’il dément.

La directrice financière Clotilde Delbos a été nommée directrice générale par intérim, le temps de mener le processus de désignation d’un nouveau numéro deux. Le délai que prendra ce processus est “incertain”, a précisé Jean-Dominique Senard.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below