October 1, 2019 / 2:33 AM / 23 days ago

Japon-La confiance des industriels à un plus bas en 6 ans-Tankan

* Indice tankan dans l’industrie à +5 (consensus: +2)

* L’indice des services à +21 (consensus: +20)

TOKYO, 1er octobre (Reuters) - La confiance des dirigeants des grandes entreprises industrielles japonaises s’est dégradée en juillet-septembre à un plus bas en six ans, montre l’enquête “tankan” de la Banque du Japon (BoJ) publiée mardi, soulignant l’impact de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine sur l’économie nippone dépendante des exportations.

Le sentiment des grandes entreprises du secteur non-manufacturier s’est aussi détérioré par rapport au trimestre précédent, certaines d’entre elles faisant part de leur inquiétude sur les possibles effets néfastes de la hausse de la TVA, de 8% à 10%, effective ce mardi.

Ces données sont de nature à maintenir la pression sur la BoJ pour qu’elle décide, lors de sa prochaine réunion les 30 et 31 octobre, de mesures d’assouplissement supplémentaires.

Aux yeux de certains analystes toutefois, la confiance des grandes entreprises ne s’est pas dégradée autant qu’attendu alors que les dépenses d’investissement sont restées solides, ce qui pourrait offrir une plus grande marge de manoeuvre à la BoJ.

“Les résultats ne sont pas aussi faibles qu’on le craignait”, a déclaré Yoshiki Shinke, économiste en chef à l’institut Dai-ichi Life Research. “L’économie montre des signes de ralentissement mais ne s’effondre pas”, a-t-il ajouté.

D’après l’enquête de la BoJ, l’indice du sentiment des grandes entreprises du secteur manufacturier a reculé à +5 en septembre, contre +7 dans l’étude bouclée en juin, mais a cependant battu le consensus qui ressortait à +2.

Il s’agit du troisième trimestre consécutif de déclin de la confiance des industriels, qui s’est établie à un plus bas depuis juin 2013.

L’indice mesurant la confiance des grandes entreprises non-manufacturières a chuté à +21, contre +23 lors de la précédente enquête. Les économistes anticipaient en moyenne une dégradation un peu plus importante (+20).

Grandes entreprises des deux secteurs s’attendent à ce que la confiance se dégrade davantage au dernier trimestre de l’année, un rebond de la croissance à l’étranger étant peu perceptible et la hausse de la TVA étant vue comme une menace pour les dépenses des ménages.

L’enquête montre aussi que les grandes entreprises prévoient d’augmenter leurs investissements de 6,6% sur l’ensemble de l’exercice fiscal à la fin mars 2020, un chiffre supérieur aux prévisions des économistes (+5,5%).

Ces dépenses d’investissement constituent l’un des rares points positifs pour l’économie japonaise, les grandes entreprises non-manufacturières continuant de se procurer massivement des machines pour faire face à une pénurie de main-d’oeuvre. (Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto; Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below