September 27, 2019 / 8:36 PM / 17 days ago

POINT MARCHÉS-Wall Street affectée par la guerre commerciale sino-américaine

NEW YORK, 27 septembre (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse de 0,26% vendredi, après la publication d’informations selon lesquelles l’administration américaine envisage de contraindre des entreprises chinoises cotées sur des marchés boursiers aux Etats-Unis à s’en retirer.[

L’indice Dow Jones a cédé 70,87 points à 26.820,25.

Le S&P-500, plus large, a perdu 15,83 points, soit 0,53%, à 2.961,79.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 91,03 points (1,13%) à 7.939,63.

VALEURS

Micron a plongé de 11,1% et l’indice de référence du secteur des semi-conducteurs abandonnait 2,36%.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aux Etats-Unis, les dépenses de consommation ont ralenti en août et les nouvelles commandes de biens d’équipement hors défense et aéronautique ont subi une baisse inattendue de 0,2%. Par ailleurs, l’indice de confiance du consommateur de l’université du Michigan a progressé en septembre à 93,2.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, soutenues par les valeurs exposées aux tensions commerciales après des déclarations jugées encourageantes de la Chine, réduisant ainsi leurs pertes de la semaine.

À Paris, le CAC 40 a fini sur une progression de 0,36% (20,01 points) à 5.640,58 points. A Francfort, le Dax a progressé de 0,75% et à Londres, le FTSE 100 a gagné 1,02% pour finir au plus haut depuis début août. L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,39%, le FTSEurofirst 300 0,34% et le Stoxx 600 0,47%.

TAUX

Au moment de la clôture à Wall Street, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans était alors en légère hausse à 1,6801%.

Les rendements des emprunts d’Etat de la zone euro ont peu varié sur la journée mais ceux des titres de référence français et espagnols accusent sur la semaine leur repli le plus marqué depuis six semaines, de plus de six points de base pour les premiers et de 11 points pour les seconds.

CHANGES

En fin de séance à Wall Street, le dollar perdait 0,03% face à un panier de devises internationales après avoir brièvement souffert de nouvelles informations sur l’affaire ukrainienne.

Le fait marquant du jour est le retournement de tendance sur l’euro: après avoir touché son plus bas niveau depuis mai 2017 à 1,0903 dollar, la monnaie unique a amorcé un rebond essentiellement technique qui l’a porté jusqu’à 1,0957.

La livre sterling a reculé après les propos de Michael Saunders, l’un des membres du comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre, sur la possibilité d’une baisse de taux en cas de persistance de l’incertitude liée au Brexit.

PÉTROLE

Au moment de la clôture de Wall Street, le contrat novembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perdait 50 cents, soit 0,9%, à 55,91 dollars le baril et le Brent cédait 83 cents (1,32%) à 61,91 dollars, après les informations du Wall Street Journal selon lesquelles l’Arabie saoudite a accepté un cessez-le-feu partiel au Yémen.

Le marché était auparavant freiné par l’annonce d’une baisse des bénéfices dans l’industrie en Chine en août.

L’AGENDE ÉCONOMIQUE DU LUNDI 30 SEPTEMBRE :

AGENDA ÉCONOMIQUE MONDE jusqu’au 31 octobre :

Jean-Philippe Lefief

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below