September 13, 2019 / 8:14 AM / a month ago

BCE: Le "comte Draghila" suce le sang des épargnants allemands-Bild

BERLIN, 13 septembre (Reuters) - Le journal allemand Bild a accusé vendredi le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, de vider les comptes bancaires des épargnants allemands, au lendemain de la décision de la BCE de ramener l’un de ses taux d’intérêt directeurs un peu plus bas encore en territoire négatif.

“Le comte Draghila siphonne nos comptes en banque”, écrit le quotidien à fort tirage, au côté d’un photomontage de Mario Draghi avec des dents et un déguisement de vampire.

La BCE, qui cherche à relancer une économie de la zone euro en berne, a réduit jeudi son taux de dépôt à -0,5% et s’est engagée à procéder à de nouveaux rachats d’actifs en promettant de maintenir une politique très accommodante “aussi longtemps que nécessaire”.

Cette initiative a réveillé le mécontentement de petits épargnants allemands qui se plaignent depuis des années que la faiblesse des taux d’intérêt pénalise leur épargne.

“L’horreur pour les épargnants allemands continue”, écrit Bild, qui n’en est pas à sa première charge contre Mario Draghi.

Le président des caisses d’épargne allemandes, Helmut Schleweis, a également critiqué une décision de la BCE qui va faire, selon lui, “plus de mal que de bien”.

Le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, s’est efforcé d’apaiser l’inquiétude des épargnants en rappelant que les banques ne peuvent pas, dans la plupart des cas, appliquer de taux négatifs à leurs comptes. “Les banques sont assez sages pour mesurer les conséquences de taux négatifs”, a-t-il assuré.

Joachim Wuermeling, membre du directoire de la Bundesbank, s’est montré moins catégorique à ce sujet, déclarant au magazine Focus qu’il était probable que “les banques répercutent la baisse des taux d’intérêt sur davantage de clients” et que la question de taux négatifs se posait.

“Cela pourrait être nécessaire du point de vue de la gestion des banques comme de celui de la supervision bancaire”, a-t-il dit.

Paul Carrel Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below