September 10, 2019 / 1:04 PM / 10 days ago

Renault ne parle plus avec Fiat, priorité au redressement de Nissan

FRANCFORT, 10 septembre (Reuters) - Renault a déclaré mardi que le projet de fusion avec Fiat appartenait au passé et refusé de commenter le processus de nomination du nouveau directeur général de Nissan, indiquant simplement que le redressement de son partenaire japonais était la priorité pour lui et l’alliance.

“Nous ne nous parlons plus l’un avec l’autre, c’est le passé, l’offre était sur la table, elle ne l’est plus”, a déclaré Thierry Bolloré, directeur général de Renault, aux journées presse du 68e salon de l’automobile de Francfort en réponse à une question sur le projet avorté de fusion avec FCA.

“Nous avons un grand regret, c’est tout, je suis certain qu’ils regrettent aussi cette famille modulaire commune”, a-t-il ajouté, faisant référence à la plateforme développée par Renault et Nissan pour le nouveau SUV urbain Captur présenté au salon.

Interrogé sur le processus de succession du directeur général de Nissan Hiroto Saikawa, Thierry Bolloré s’est refusé à tout commentaire.

“La priorité des priorités pour Renault est le redressement de Nissan, tout ce que nous pouvons faire pour aider Nissan à améliorer sa santé sera très important pour nous”, a-t-il dit.

Gilles Guillaume, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below