September 6, 2019 / 12:54 AM / 2 months ago

Japon-Les dépenses des ménages progressent encore, mais à un rythme plus faible

TOKYO, 6 septembre (Reuters) - Les dépenses des ménages japonais ont progressé en juillet pour un huitième mois consécutif, mais à un rythme moins important qu’attendu, laissant à penser que les tensions commerciales sino-américaines, qui pèsent déjà sur les exportations dont dépend l’économie nippone, pourraient nuire à la consommation.

Les risques d’une récession mondiale et le conflit entre la Chine et les Etats-Unis, les deux principaux marchés du Japon à l’exportation, menacent la croissance de l’économie nippone et accentuent la pression sur la Banque du Japon (BoJ) pour qu’elle prenne des mesures de soutien supplémentaires.

Selon les données gouvernementales publiées vendredi, les dépenses des ménages ont augmenté en juillet de 0,8% en rythme annuel, après +2,7% en juin.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un ralentissement moins marqué, avec une hausse de 1,1%.

En rythme mensuel, les dépenses des ménages ont diminué de 0,9% en juillet. Le consensus ressortait à -1,3%.

Malgré le ralentissement, les statistiques officielles indiquent une résistance de la demande intérieure alors qu’une hausse de la TVA est prévue en octobre.

L’économie japonaise a jusqu’à présent tenu bon face au ralentissement des exportations et progressé plus qu’attendu au deuxième trimestre grâce à la solidité de la consommation privée et de l’investissement, des secteurs moins affectés par les tensions commerciales.

Mais des motifs d’inquiétude subsistent à la lecture d’autres données gouvernementales publiées vendredi.

Les salaires ajustés de l’inflation ont connu en juillet une baisse pour un septième mois consécutif, de 0,9% en rythme annuel, laissant craindre un impact néfaste sur la consommation et la confiance des entreprises.

Des analystes ont averti que le passage de la TVA de 8% à 10% le mois prochain pourrait provoquer un ralentissement de l’économie japonaise, qui pourrait même voir sa croissance prendre fin si la demande mondiale ne rebondit pas.

Face aux pressions, il est attendu que la BoJ décide d’un assouplissement accru. Elle s’est engagée à prendre des mesures de soutien accru à l’économie si cela venait à être nécessaire pour atteindre son objectif d’inflation. (Daniel Leussink; Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below