September 4, 2019 / 1:42 PM / 2 months ago

D.Bank et Commerzbank s'inquiètent de taux encore plus négatifs

FRANCFORT, 4 septembre (Reuters) - Les dirigeant des deux premières banques allemandes cotées ont averti mercredi qu’une nouvelle baisse de taux directeurs par la Banque centrale européenne (BCE), qui entraînerait son taux de dépôt plus encore en territoire négatif, pénaliserait les épargnants et le système financier sans avoir d’impact majeur sur l’économie.

Cette sévère mise en garde intervient à peine plus d’une semaine avant la prochaine réunion de politique monétaire de la BCE, prévue le 12 septembre, et à l’issue de laquelle la BCE devrait, selon les investisseurs, relancer l’assouplissement monétaire, notamment grâce à une baisse de taux.

Le président du directeur de la Deutsche Bank, Christian Sewing, a déclaré lors d’une conférence bancaire, que ses clients ont dit qu’ils n’investiraient pas plus si les coûts de financement étaient abaissés de 10 points de base.

Une baisse de taux “ne fera que pousser le prix des actifs à la hausse et pénaliser un peu plus les épargnants”, a-t-il dit.

Des taux plus bas soulageront ceux qui sont endettés ou qui détiennent des actifs mais la majorité de la population n’en bénéficiera pas, a-t-il poursuivi.

“Cela divise plus encore la société”, a-t-il martelé. A long terme, les taux bas ruinent le système financier, a-t-il prévenu.

Son homologue de la Commerzbank, Martin Zielke, a abondé dans le même sens.

“Je ne pense pas non plus que cela soit une politique soutenable, responsable”, a-t-il dit.

Les banques allemandes et leurs homologues européennes se plaignent des conséquences négatives sur leur rentabilité de la politique de taux d’intérêt négatif de la BCE.

Les banques allemandes ont versé 2,4 milliards d’euros à la BCE au titre des liquidités déposées à la banque centrale en 2018, a révélé le gouvernement allemand dans le cadre d’une enquête parlementaire sur les taux d’intérêt négatifs.

Le P-DG de la société de gestion BlackRock a constaté à l’occasion de cette même conférence, que les épargnants en Allemagne comme en France, les deux principales économies de la zone euro, considère que les dépôts à vue sont la meilleure façon de placer leur argent.

“Ils ont tort”, a-t-il martelé, vantant les alternatives que représentent les marchés d’actions et de l’immobilier. “C’est de la folie financière.” (Tom Sims, Patricia Uhlig et Hans Seindenstücker, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below