August 30, 2019 / 5:13 PM / 3 months ago

Airbus renonce à concourir pour le contrat de chasseurs canadiens

OTTAWA, 30 août (Reuters) - Airbus a annoncé vendredi qu’il se retirait de la compétition pour le futur contrat canadien portant sur 88 avions de chasse, invoquant des exigences trop onéreuses en matière de sécurité et des modifications de dernière minute du cahier des charges.

Cette décision pourrait permettre à Lockheed Martin de l’emporter, alors que les candidats concourant pour ce contrat ont laissé entendre, ces derniers temps, que les autorités canadiennes voulaient faire pencher la balance en faveur du F-35 du constructeur américain.

Dans un communiqué conjoint avec le ministère britannique de la Défense, qui était censé convaincre Ottawa de s’équiper du Typhoon, Airbus déclare que les exigences de sécurité imposaient un “coût trop important aux plates-formes” et que “les importantes révisions récemment apportées aux exigences de retombées industrielles et technologiques (RIT) ne valorisaient pas suffisamment les engagements fermes compris dans l’offre de Typhoon Canada, alors qu’il s’agissait d’un point majeur”.

Le Canada a estimé ce contrat entre 15 et 19 milliards de dollars canadiens (10 à 13 milliards d’euros).

David Ljunggren, Pascale Denis pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below