September 2, 2019 / 4:03 AM / 18 days ago

RPT-GESTION-Signal d'achat sur les actifs risqués, une première depuis janvier-BAML

 (Répétition sans changement d'une dépêche transmise vendredi)
    PARIS, 2 septembre (Reuters) - L'indicateur de sentiment de
marché de Bank of America Merrill Lynch a envoyé sur la semaine
au 28 août un clair signal d'achat "à contre-courant" sur les
actifs risqués pour la première fois depuis le mois de janvier,
selon une étude hebdomadaire sur les flux dans les fonds
d'investissement collectifs de la banque américaine publiée
vendredi. 
    Alors que les Bourses mondiales ont amorcé un rebond cette
semaine, l'indicateur "Bull & Bear" du sentiment de marché
étalonné sur une échelle de 0 - excessivement baissier - à 10 -
excessivement haussier - et destiné à identifier les signaux
d'entrée ou au contraire de sortie sur les marchés d'actifs
risqués, est tombé à 1,3 contre 2,4 la semaine précédente,
écrivent les stratégistes de BAML dans leur note hebdomadaire. 
    Ils expliquent qu'ils sont plus optimistes sur les actions
et les matières premières en raison des dégagements très
importants que ces deux classes d'actifs ont déjà subi et des
anticipations d'assouplissement de la politique monétaire des
grandes banques centrales. 
    "La guerre commerciale s'est jusqu'à présent traduite par
des taux plus bas, pas par une récession", relèvent-ils.     
    Cette position à l'achat est prise alors que les
investisseurs dans les fonds collectifs continuent à se
désengager des actions pour acheter des obligations et de l'or,
traditionnelles valeurs refuge, dans un environnement marqué par
les tensions commerciales et les craintes de récession.
    Les fonds obligataires ont ainsi bénéficié de 12,4 milliards
de dollars (11,23 milliards d'euros) de souscriptions nettes sur
la période sous revue, portant le cumul des entrées nettes
depuis le début de l'année à près de 325,4 milliards de dollars.
    Les analystes de BAML soulignent que des flux massifs de
souscriptions sur les fonds obligataires ont généralement
précédé d'importants changements de politique économique au
cours des dernières années. 
    
    
    Les fonds investis en actions ont subi de nouveaux
dégagements à hauteur de 7,6 milliards de dollars, portant les
sorties nettes depuis le début de l'année à plus de 204
milliards de dollars. Les rachats nets ont concerné au premier
chef les fonds dédiés aux actions américaines (-2,9 milliards de
dollars), aux actions émergentes (-2,7 milliards de dollars) et
une fois encore les fonds en actions européennes (-1,8 milliard
de dollars) qui enregistrent ainsi une soixante-quatorzième
semaine de rachats sur les 77 dernières semaines. 
    En revanche, les fonds en actions japonaises, portés par le
statu de valeur refuge du yen, ont bénéficié d'entrées nettes à
hauteur de 2,5 milliards de dollars. 
     Les fonds spécialisés sur les métaux précieux,
principalement l'or, ont enregistré des entrées nettes de 1,9
milliard de dollars sur la semaine et sur 14 des 15 dernières
semaines. 
    
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de
fonds (en milliards de dollars):
 
                        Semaine au 28       2019
                            août         
 Actions                    -7,6          -204,18
                                         
 Obligataires               +12,4         +325,37
                                         
 Monétaires                  nd           +377,47
                                         
 Matières premières          nd            +11,38
                                         
 

    
 (Marc Joanny, édité par Juliette Rouillon)
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below