August 28, 2019 / 7:08 AM / 18 days ago

Allemagne/Indicateurs-Stabilité du moral des ménages - GfK

BERLIN/FRANCFORT, 28 août (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

* STABILITÉ DU MORAL DES MÉNAGES ALLEMANDS MALGRÉ DES PERSPECTIVES EN BERNE

28 août - Le moral des ménages allemands est resté stable à l’approche du mois de septembre, laissant penser que les dépenses de consommation continueront à soutenir la première économie européenne malgré la dégradation de ses perspectives de croissance.

L’indice le mesurant publié par l’institut GfK de Nuremberg, et calculé à partir d’un échantillon de 2.000 personnes, est ressorti à 9,7, un chiffre inchangé par rapport au mois précédent et légèrement supérieur au consensus de 9,6.

Les dépenses des ménages sont devenues un soutien important à la croissance allemande alors que les exportations ralentissent. Un chômage faible, des hausses salariales supérieures à l’inflation et des coûts d’emprunt peu élevés stimulent la demande intérieure.

L’économie allemande s’est contractée de 0,1% au deuxième trimestre en raison d’une chute des exportations, conséquence de la dégradation de la demande étrangère et de la montée des barrières douanières.

Les anticipations des consommateurs se sont dégradées, tombant à un plus bas de plus de six ans et demi.

“Une tourmente économique s’annonce pour les consommateurs”, a déclaré Rolf Bürkl, chercheur de l’institut de Nuremberg.

“Les tensions commerciales avec les Etats-Unis, la menace de droits de douanes sur les exportations allemandes, les négociations en cours sur le Brexit et la perspective d’un Brexit sans accord font que les consommateurs anticipent un risque accru d’entrée en récession en Allemagne”, a-t-il ajouté.

Toutefois, malgré les vents économiques contraires, les perspectives des consommateurs concernant l’évolution de leurs revenus n’ont que légèrement diminué tandis que la propension à l’achat s’est améliorée.

Selon Rolf Bürkl, cela indique que les conditions doivent être réunies pour que la demande intérieure donne des impulsions à une économie morose dans les mois à venir.

Tableau :

* CONTRACTION CONFIRMÉE DE 0,1% DU PIB AU T2

27 août - L’économie allemande s’est contractée au deuxième trimestre en raison d’une chute des exportations, conséquence de la dégradation de la demande étrangère et de la montée des barrières douanières, montrent les statistiques détaillées publiées mardi, qui confirment l’estimation initiale.

Le produit intérieur brut (PIB) de la première économie européenne a reculé de 0,1% après une croissance de 0,4% sur les trois premiers mois de l’année, a précisé Destatis, l’institut fédéral de la statistique.

Le recul des exportations plus marqué que celui des importations s’est traduit par une contribution négative des échanges extérieurs à la croissance de 0,5 point de PIB.

Détails:

Tableau de la statistique:

* LE CLIMAT DES AFFAIRES AU PLUS BAS DEPUIS 2012

26 août - Le moral des chefs d’entreprise allemands s’est dégradé plus fortement que prévu en août pour tomber à son plus bas niveau depuis novembre 2012, ce qui confirme que la première économie d’Europe s’oriente vers une récession.

L’indice du climat des affaires ressort à 94,3 pour le mois en cours contre un consensus de 95,1 et après 95,8 en juillet, ce dernier chiffre ayant été révisé légèrement à la hausse après avoir été annoncé initialement à 95,7, montre l’enquête mensuelle publiée lundi par l’institut d’études économiques Ifo.

Le moral des entrepreneurs allemands a ainsi baissé pour le cinquième mois d’affilée.

Développé :

Tableau :

* CONTRACTION ESTIMÉE À 0,1% DU PIB AU 2E TRIMESTRE

14 août - La baisse des exportations a conduit à une contraction de l’économie allemande au deuxième trimestre, montre mercredi la première estimation du produit intérieur brut (PIB), le secteur industriel ayant souffert du ralentissement de l’économie mondiale, amplifié par la montée des barrières douanières et les incertitudes liées au Brexit.

Le PIB de la première économie d’Europe a reculé de 0,1% après une croissance de 0,4% sur les trois premiers mois de l’année, a précisé Destatis, l’institut fédéral de la statistique. Ce chiffre est conforme au consensus des estimations d’économistes recueillies par Reuters.

En rythme annuel, la croissance du PIB a ralenti à 0,4% au deuxième trimestre après 0,9% au premier en données corrigées des variations saisonnières (CVS). Le consensus l’estimait à 0,1% seulement.

Développé:

Tableau

* CHUTE DU MORAL DES INVESTISSEURS EN AOÛT

13 août - Le moral des investisseurs en Allemagne est tombé en août à son plus bas niveau depuis plus de sept ans et demi, une dégradation bien plus marquée qu’attendu dans un contexte dominé par les tensions commerciales et la détérioration des perspectives de croissance, montre mardi l’enquête mensuelle de l’institut ZEW.

Son indice du sentiment des investisseurs est tombé à -44,1, au plus bas depuis décembre 2011, après -24,5 en juillet, alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de -28,5.

Le sous-indice mesurant le jugement des investisseurs interrogés sur la situation actuelle a reculé à -13,5 après -1,1; le consensus le donnait à -7,0.

L’enquête souligne la dégradation marquée des perspectives de croissance de l’Allemagne, estime le ZEW, qui explique cette évolution par l’escalade récente dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, le risque de dévaluations compétitives et la probabilité accrue d’un Brexit sans accord.

* INFLATION IPCH CONFIRMÉE À 0,4% EN JUILLET, 1,1% SUR UN AN

13 août - Les prix à la consommation en Allemagne ont augmenté de 0,4% en juillet selon les normes européennes IPCH et l’inflation en rythme annuel ressort à 1,1%, a confirmé mardi Destatis, l’institut fédéral de la statistique, confirmant sa première estimation.

L’évolution des prix calculée selon les normes nationales allemandes donne une hausse de 0,5% par rapport à juin et de 1,7% en rythme annuel, là encore conformément à la première estimation.

Tableau

* HAUSSE PLUS FORTE QUE PRÉVU DES IMPORTATIONS EN JUIN

9 août - Les importations ont augmenté plus fortement que prévu en juin en Allemagne alors que les exportations se sont contractées conformément aux attentes, signe supplémentaire que la demande intérieure permet à la première économie d’Europe de réduire progressivement sa dépendance au commerce extérieur.

Les importations allemandes ont progressé de 0,5% en juin tandis que les exportations ont baissé de 0,1%, montrent les données publiées vendredi par l’Office fédéral de la statistique. L’excédent commercial s’est établi à 18,1 milliards d’euros, comme en mai, mois pour lequel il a été révisé en baisse.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient une baisse de 0,1% des exportations, une hausse de 0,3% des importations et un excédent commercial de 18,6 milliards d’euros.

Tableau

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN BAISSE DE 1,5% EN JUIN

7 août - La production industrielle allemande a baissé nettement plus qu’attendu en juin, un mouvement qui a touché notamment les biens intermédiaires et les biens d’équipement, montrent les statistiques officielles publiées mercredi.

Son recul a atteint 1,5% par rapport à mai, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un repli de 0,4% seulement.

Le chiffre de mai a en outre été révisé à la baisse et montre désormais un repli de 0,1% au lieu d’une hausse de 0,3%.

Tableau

Développé

* REBOND DE 2,5% DES COMMANDES À L’INDUSTRIE EN JUIN

6 août - Les commandes à l’industrie en Allemagne ont rebondi plus que prévu en juin, amenant le ministère de l’Economie à évoquer un ralentissement notable de la tendance baissière du secteur industriel allemand au deuxième trimestre.

Elles ont augmenté de 2,5% sur un mois, leur plus forte progression depuis août 2017, dopées notamment par des grosses commandes à l’export hors de la zone euro, a annoncé le ministère mardi.

Les analystes et économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse limitée à 0,5% des commandes à l’industrie, leurs estimations allant de -0,7% à +1,2%.

La baisse du mois de mai a été révisée à -2,0% au lieu de celle de -2,2% annoncée initialement.

Tableau

Développé

Les indicateurs publiés en juillet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below