August 27, 2019 / 1:57 PM / 3 months ago

BOURSE-Wall Street ouvre en hausse, l'espoir sur le commerce résiste

27 août (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse mardi, prolongeant son rebond de la veille dans l’espoir d’une reprise des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis malgré les signaux contradictoires envoyés par les deux pays.

L’indice Dow Jones gagne 106,51 points, soit 0,41%, à 26.005,34 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,54% à 2.894,03 points.

Le Nasdaq Composite prenait 0,65% à 7.905,15 points à l’ouverture.

Les contrats à terme sur indices ont commencé la journée sur des pertes avant de s’orienter à la hausse dans le sillage des marchés européens et après l’annonce d’un retour aux profits des entreprises industrielles chinoises en juillet.

Sur le front du commerce, si les déclarations de Donald Trump annonçant que Pékin souhaitait revenir à la table des négociations ont rassuré lundi, le doute s’est installé après que le ministère des Affaires étrangères chinois a réaffirmé n’avoir été informé d’aucun entretien téléphonique récent entre les deux pays et dit espérer que Washington crée les conditions de la reprise des discussions.

Les investisseurs sont rendus nerveux par la crainte que le conflit commercial entre les deux premières économies mondiales n’affecte les résultats des entreprises et la croissance mondiale et par l’incertitude sur le rythme auquel la Réserve fédérale américaine poursuivra ses baisses de taux d’intérêt.

En attendant la prochaine réunion de la Fed en septembre, ils surveillent de près les indicateurs économiques américains.

La hausse des prix des logements dans 20 des principales agglomérations des Etats-Unis a ralenti en juin, à 2,1%, à son plus bas niveau depuis près de sept ans, montrent les chiffres publiés mardi par S&P CoreLogic Case-Shiller.

Aux valeurs, Philip Morris chute de 5,04% et Altria Group bondit de 9,29% après la confirmation de négociations en vue d’une fusion entre les deux groupes de produits du tabac, issus d’une scission en 2008.

Johnson & Johnson (J&J) prend 1,80%, la plus forte hausse du Dow Jones, après une condamnation moins lourde que prévu dans le cadre d’un procès lié à la crise des opioïdes dans l’Oklahoma.

Parmi les autres laboratoires vendant des opioïdes, Teva Pharmaceutical industries perd 5,6% et Endo International 3,78%.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Akanksha Rana à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below