August 21, 2019 / 6:20 PM / 3 months ago

USA-La Fed a débattu d'une baisse de taux plus forte-compte rendu

WASHINGTON, 21 août (Reuters) - Les responsables de la Réserve fédérale américaine ont débattu de l’opportunité d’une baisse de taux plus importante lors de leur dernière réunion de politique monétaire mais se sont accordés sur la nécessité d’éviter de laisser entendre qu’ils s’engageaient sur la voie d’un cycle de baisse prédéterminé, montre mercredi le compte rendu de la réunion des 30 et 31 juillet.

A l’issue de cette réunion, la Fed a réduit d’un quart de point l’objectif de taux des fonds fédéraux (“fed funds”), le principal instrument de sa politique monétaire, pour le ramener à 2%-2,25%. Cette baisse est la première décidée par la banque centrale américaine depuis la crise financière de 2008.

Le compte rendu des débats fait ressortir une inquiétude largement partagée des membres du Federal Open Market Committee (FOMC) face au ralentissement économique mondial, aux tensions commerciales et à la faiblesse de l’inflation.

“Un certain nombre de participants ont indiqué qu’ils auraient préféré une baisse de 50 points de base”, précisent les “minutes”, ajoutant que les membres du FOMC favorable à cette baisse d’un demi-point étaient préoccupés par un niveau d’inflation jugé trop bas.

Dans le même temps, les responsables de la Fed se sont accordés sur leur volonté de ne pas donner l’impression qu’ils prévoyaient déjà de nouvelles baisses de taux.

“Les participants dans leur ensemble ont été favorables à une approche dans laquelle la politique monétaire est guidée par les nouvelles informations disponibles (...) et évite de donner l’impression de suivre une trajectoire prédéterminée”, explique le compte rendu.

Les débats ont aussi porté sur la réflexion en cours au sein de la Fed sur d’éventuelles modifications de son approche en matière de détermination de sa politique monétaire et dans ce cadre, plusieurs membres du FOMC ont estimé que la banque centrale aurait pu être plus offensive en matière d’achats d’obligations pour lutter contre la récession de 2007-2009.

La publication de ce document n’a pas eu d’impact notable sur les marchés financiers: quelques minutes après, Wall Street restait en nette hausse, le dollar était pratiquement inchangé face à un panier de devises de référence et les rendements des emprunts d’Etat américains étaient quasi stables, à 1,55% pour les titres à dix ans.

Jason Lange; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below