May 22, 2019 / 5:31 PM / a month ago

LEAD 1-Pas de décision sur de nouveaux droits de douane avant un mois -Mnuchin

* Pas de nouveaux droits de douane avant un mois au moins-Mnuchin

* Xi dit que la Chine doit se préparer à des temps difficiles

* Les opérateurs mobiles retardent la sortie du portable Huawei (Actualisé tout du long)

par Jason Lange et Michael Martina

PEKIN/WASHINGTON, 22 mai (Reuters) - L’administration Trump cherche à déterminer dans quelle mesure le relèvement éventuel des droits de douane sur 300 milliards de dollars de produits importés chinois de plus affecterait les consommateurs américains et il faudra attendre un mois au moins pour qu’il soit effectif, a dit mercredi le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Alors que les deux pays semblaient en passe de signer un accord, Washington a relevé le 11 mai ses tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises et engagé des procédures pour faire de même sur 300 milliards supplémentaires, accusant Pékin d’être revenu sur ses engagements.

Pékin a rapidement répliqué et les négociations entre les deux premières économies mondiales sont interrompues sans qu’aucune date n’ait été fixée pour les reprendre.

“Il n’y aura probablement aucune décision avant 30 à 45 jours”, a déclaré Steven Mnuchin lors d’une audition à la Chambre des représentants, ajoutant qu’il s’était entretenu avec le directeur financier du groupe de distribution Walmart de l’impact des droits de douane sur les prix à la consommation.

Walmart, numéro un mondial de la distribution, a dit que ses prix augmenteraient du fait de la hausse des droits de douane.

Une fenêtre de 30 jours signifierait que la prochaine salvee serait prête pour la rencontre prévue entre le président Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping en marge du sommet du G20 les 28 et 29 juin au Japon.

“J’espère toujours que nous reprendrons les discussions. Les deux présidents devraient se voir à la fin juin”, a dit Mnuchin tout en ajoutant que l’impact de la hausse des tarifs douaniers sur les prix des produits de grande consommation était un facteur décisif pour la stratégie commerciale de Washington.

SECTEUR TECHNOLOGIQUE ET MARCHÉS PERTURBÉS

“Je peux vous assurer que c’est un facteur auquel le président sera particulièrement attentif avant que nous prenions quelque décision que ce soit”, a dit Steven Mnuchin.

Le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, a affirmé de son côté que la porte de la Chine serait toujours ouverte aux négociations commerciales avec les Etats-Unis mais que Pékin n’accepterait aucun accord inéquitable.

Xi Jinping a déclaré, lors d’un déplacement dans la province du Jiangxi (sud-est), berceau de la révolution communiste, que la Chine devait se préparer à des temps difficiles face à une situation internationale de plus en plus complexe.

“Aujourd’hui, au cours de la nouvelle Longue Marche, nous devons surmonter divers risques et défis majeurs à l’intérieur et à l’extérieur”, a-t-il dit dans des propos rapportés par l’agence Chine nouvelle.

Les relations se sont encore tendues avec la mise au ban par Washington de l’équipementier télécoms Huawei Technologies pour des raisons de sécurité nationale - même si l’administration américaine a levé provisoirement une partie des restrictions visant la firme chinoise.

Cette décision a un impact potentiellement dévastateur pour la groupe chinois et affecte la chaîne d’approvisionnement du secteur technologique, ainsi que les marchés financiers.

Certains opérateurs mobiles, dont la filiale Ymobile du japonais Softbank et sa rivale KDDI, ont suspendu mercredi le lancement du smartphone P30 Lite de Huawei.

Après Huawei, l’administration Trump pourrait cibler le fabricant chinois de caméras de surveillance Hikvision 002415.SZ en restreignant ses capacités à acheter des composants auprès de sociétés américaines, rapporte le New York Times.

Les Bourses mondiales, qui ont perdu du terrain la semaine dernière en raison de la montée des tensions sino-américaines, ont encore reculé mercredi, victime d’un fuite vers les valeurs refuge comme les obligations, le yen et le franc suisse. (Jason Lange, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below