May 21, 2019 / 2:19 PM / in 4 months

La finance verte monte en grade avec un emprunt néerlandais

LONDRES, 21 mai (Reuters) - Les Pays-Bas sont devenus mardi le premier émetteur souverain noté triple-A à proposer des obligations vertes, réservées à des fonds répondant à des critères de protection de l’environnement.

Le gouvernement entend lever jusqu’à six milliards d’euros avec cette émission à 20 ans, mais la demande est largement supérieure avec des ordres qui ont déjà dépassé les 20 milliards d’euros, selon des banquiers. Le rendement a été fixé à 18 points de base au-dessus du Bund de référence, au bas de la fourchette indicative qui était de 18-21 pdb.

Parmi les Etats membres de l’Union européenne, la France, la Belgique, l’Irlande et la Pologne ont déjà émis des obligations vertes mais les Pays-Bas sont le premier noté AAA.

L’adjudication a été effectuée sans intermédiaire par l’agence néerlandaise de la dette, DTSA, qui a privilégié les investisseurs présentant les meilleurs standards, y compris pour leurs clients finaux.

Les emprunts verts ne représentent qu’une petite fraction du marché obligataire mais l’intérêt pour ces actifs va croissant.

Hong Kong, qui ambitionne de devenir un centre de finance verte en Asie, a annoncé mardi sa première émission d’obligations de ce type, pour un montant compris entre 500 et un milliard de dollars US (450-900 millions d’euros). (Virginia Furness, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below