May 20, 2019 / 11:03 AM / 3 months ago

LEAD 1-Huawei promet de continuer à prendre en charge ses appareils Android

(Actualisé avec détails et réaction d’Infineon)

LONDRES, 20 mai (Reuters) - Huawei Technologies a déclaré lundi qu’il allait continuer à fournir des mises à jour et des services après vente à tous les smartphones et tablettes de ses marques Huawei et Honor, à la suite d’un décret américain entré en vigueur vendredi plaçant le groupe chinois sur une liste noire.

Une source a dit dimanche à Reuters que Google, filiale d’Alphabet, ne fournirait plus de logiciels, de matériel informatique et de service technique à Huawei à l’exception des services disponibles en open source.

Un porte-parole de Google a annoncé dans la foulée, sans entrer dans les détails, que l’entreprise “se conformait à l’ordre et examinait les conséquences”.

Les tablettes et smartphones de Huawei fonctionnent sous le système Android de Google, dont il existe une version open source, c’est-à-dire libre de droits.

Le fabricant et équipementier télécoms chinois dit lundi avoir apporté une contribution importante au développement et à la croissance d’Android dans le monde. Il ajoute vouloir continuer à bâtir un écosystème logiciel sûr et viable, avec notamment des mises à jour de sécurité.

“Huawei continuera à fournir des mises à jour de sécurité et des services après-vente à tous les smartphones et tablettes Huawei et Honor actuels, dont ceux déjà vendus et ceux en stock dans le monde”, déclare le groupe chinois.

L’administration Trump a placé jeudi Huawei sur une liste noire, rendant presque impossible pour l’entreprise l’achat de produits fabriqués aux Etats-Unis.

HUAWEI RÉALISE 29% DE SES VENTES EN EUROPE

Les appareils de Huawei en Chine sont dépourvus d’applications de Google, mais la décision des autorités américaines pourrait lourdement pénaliser la marque chinoise à l’étranger.

Sur les 208 millions de téléphones écoulés par la marque en 2018, presque la moitié a été vendue en dehors de la Chine continentale. L’Europe, qui représente 29% de ses ventes, est le principal marché du groupe à l’international, selon les données du cabinet d’études IDC.

Selon une source, avec l’entrée en vigueur du décret américain, Huawei ne pourra utiliser qu’une version publique d’Android et ne pourra pas accéder aux applications et services appartenant à Google.

Le magasin d’applications Google Play et les mises à jour de sécurité en provenance de Google Play Protect continueront de fonctionner sur les appareils existants de Huawei, a indiqué Google.

Le secteur des semi-conducteurs en Europe recule nettement en Bourse lundi à la suite du décret américain, les valeurs comme Infineon, STMicroelectronics , AMS et AMSL étant délaissées.

Infineon a toutefois démenti lundi les informations de presse selon lesquelles il avait décidé de suspendre ses livraisons à Huawei.

Le groupe allemand, fabricant de puces de gestion de l’alimentation utilisées dans les smartphones et les voitures, a déclaré que la plupart de ses produits n’étaient pas concernés par le décret américain.

“A ce jour, la grande majorité des produits livrés par Infineon à Huawei ne tombe pas sous le coup des restrictions imposées par la législation américaine relative au contrôle des exportations. Ces livraisons se poursuivront donc”, déclare Infineon dans un communiqué. (Paul Sandle Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below