May 16, 2019 / 6:55 AM / 4 days ago

TOURISME-Thomas Cook prudent sur ses bénéfices estivaux

16 mai (Reuters) - Thomas Cook, le premier voyagiste européen lourdement endetté, a déclaré jeudi que les incertitudes économiques et politiques allaient avoir un impact négatif sur ses bénéfices cet été alors que le groupe a vu sa perte se creuser au premier semestre, clos le 31 mars, de son exercice 2018-19.

A la suite de ces éléments, le titre Thomas Cook devrait chuter entre 10% et 15% lors de l’ouverture de la Bourse de Londres, ont dit des courtiers.

Thomas Cook, dont la perte opérationnelle a été de 245 millions de livres (281 millions d’euros) au premier semestre, contre -65 millions il y a un an, a déclare que le bénéfice du second semestre serait inférieur à celui de la même période de 2017-2018.

Le groupe a également dit avoir arrangé une facilité de crédit bancaire de 300 millions de livres pour disposer de plus de liquidités en vue de la saison hivernale 2019-2020, ajoutant avoir reçu à ce jour plusieurs offres pour sa division aérienne mise en vente.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur:

* TUI CRAINT DE SOUFFRIR ENCORE PLUS DU 737 MAX

15 mai - Le voyagiste TUI a prévenu mercredi qu’il pourrait lancer un autre avertissement sur son bénéfice s’il n’obtenait pas l’assurance d’ici fin mai que l’interdiction de vol frappant le Boeing 737 MAX à la suite de deux catastrophes aériennes serait levée pour la mi-juillet.

TUI a dit que s’il n’était pas fixé d’ici la fin du mois, il prendrait des mesures pour la saison estivale susceptibles d’amputer son bénéfice avant intérêts, taxes et amortissements (Ebita) de 26%, au pire, cette année.

Le groupe a par ailleurs publié une perte courante de 300,6 millions d’euros au titre de son premier semestre, en raison de la baisse des marges en Espagne.

* MARRIOTT A PROFITÉ D’UNE AUGMENTATION DES VOYAGES D’AFFAIRES

10 mai - Marriott International a relevé vendredi sa prévision de bénéfice par action après un résultat supérieur aux attentes au premier trimestre à la faveur d’un taux d’imposition effectif plus bas et de tarifs plus élevés.

L’expansion économique des Etats-Unis a entraîné une augmentation des voyages d’affaires qui a bénéficié au premier groupe hôtelier mondial, propriétaire des chaînes de luxe Ritz-Carlton et St. Regis. Ce qui pourrait ne pas durer avec l’augmentation des tarifs douaniers dans le cadre de la guerre commerciale sino-américaine, ont prévenu des analystes.

Marriott a réaffirmé sa prévision d’un chiffre d’affaires par chambre disponible (revPAR) entre 1% et 3% pour 2019 et a relevé celle du bénéfice par action à 5,77-6,19 dollars contre 5,87-6,10 dollars jusqu’ici.

Au premier trimestre, le BPA est ressorti de 1,41 dollar (consensus IBES de Refinitiv 1,34 dollar). Le chiffre d’affaires a légèrement augmenté pour atteindre 5,01 milliards de dollars.

* CHINE ET “GILETS JAUNES” PÈSENT SUR INTERCONTINENTAL

3 mai - InterContinental Hotels Group a subi au premier trimestre un net ralentissement de son revenu par chambre disponible en raison d’une stagnation en Chine et d’une contraction de cet indicateur en France, où le groupe a dit souffrir du mouvement des “Gilets jaunes”.

Malgré une forte demande en Amérique latine et dans les Antilles, le propriétaire des chaînes Crowne Plaza, Holiday Inn ou InterContinental a fait état vendredi d’une progression limitée à 0,3% de son revenu unitaire sur les trois premiers de l’année, contre une croissance de 3,5% un an plus tôt.

La baisse a été de 3% en France. Le revenu par chambre a aussi plongé de 30% en Corée du Sud, qui a accueilli les Jeux olympiques d’hiver l’an dernier.

* ACCOR-LA CROISSANCE DU REVENU RALENTIE PAR L’ASIE

18 avril - Accor a annoncé jeudi une hausse limitée à 1,6% de son revenu par chambre disponible (RevPar) au premier trimestre, pénalisé par une baisse en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord.

Le groupe se veut toutefois confiant pour l’ensemble de l’année et table sur une hausse d’environ 3% de cet agrégat qui constitue la principale mesure d’activité du secteur hôtelier.

L’activité a pâti en début d’année d’une baisse de 0,6% en Asie-Pacifique, liée à un recul du tourisme chinois en Asie ainsi qu’en Australie, où le secteur souffre aussi d’une offre excédentaire et d’une atonie du marché liée aux élections à venir. En Amérique du Nord, le revenu par chambre (-2,1%) a souffert d’éléments techniques ponctuels, un effet de base défavorable aux Etats-Unis et d’importantes rénovations au Canada. (Service Entreprises)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below