May 15, 2019 / 3:39 AM / a month ago

Chine-Ralentissement de la production industrielle et des ventes au détail

PEKIN, 15 mai (Reuters) - La Chine a enregistré en avril un ralentissement plus important qu’attendu de ses ventes au détail et de sa production industrielle, suggérant la nécessité pour Pékin de prendre de nouvelles mesures de soutien à l’économie dans un contexte de regain des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Les statistiques officielles publiées mercredi font écho au recul inattendu des exportations chinoises le mois dernier, du fait des droits de douane américain en vigueur et du ralentissement prolongé de la demande mondiale.

Washington a intensifié sa guerre commerciale avec Pékin en relevant vendredi les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises et Donald Trump a ordonné à son administration d’entamer les procédures nécessaires pour relever les droits de douane sur le reste des produits chinois.

Pékin a répliqué en annonçant lundi son intention d’imposer des taxes sur 60 milliards de dollars de produits américains importés.

Cette nouvelle dégradation des relations commerciales sino-américaines, qui se sont brutalement crispées début mai quand les Etats-Unis ont accusé la Chine d’être revenue sur certains de ses engagements, intervient alors que l’économie chinoise laissait entrevoir des signes de stabilisation.

D’après les données du Bureau national de la statistique, les ventes au détail ont progressé de 7,2% en avril en rythme annuel, une croissance inférieure à celle attendue par les économistes, à 8,6%, après une hausse de 8,7% en mars.

Il s’agit de leur rythme le plus faible depuis mai 2003.

La production industrielle a elle aussi ralenti, avec une progression de 5,4% le mois dernier nettement inférieure au consensus (+6,5%) et à la hausse inattendue de 8,5% en mars.

L’investissement en actifs immobilisés a ralenti lors des quatre premiers mois de l’année, avec une progression de 6,1%, tandis que les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 6,4% après +6,3% au premier trimestre.

Les investissements privés en actifs immobilisés, qui représentent environ 60% de l’investissement total en Chine, ont marqué un net ralentissement, progressant de 5,5% sur la période janvier-avril contre une hausse de 6,4% sur les trois premiers mois de l’année.

Quant aux dépenses d’infrastructures, l’un des moteurs de la croissance chinoise ces dernières années, les statistiques officielles montrent une progression de 4,4% entre janvier et avril en rythme annuel, identique à celle constatée au premier trimestre.

Face à la montée des barrières douanières américaines, Pékin a donné la priorité à l’assouplissement des conditions de crédit et à la restauration de la confiance des entreprises.

Les autorités ont ainsi multiplié les injections de liquidités dans le système financier pour alléger la fiscalité, tout en augmentant la dépense publique. (Lusha Zhang, Judy Hua et Se Young Lee; Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below