May 12, 2019 / 12:38 PM / 6 months ago

Teva accusé d'entente sur les prix aux Etats-Unis

WASHINGTON, 12 mai (Reuters) - Teva est accusé par 44 Etats américains d’avoir organisé aux Etats-Unis une entente sur les prix de certains médicaments génériques, ayant parfois conduit à des hausses de plus de 1.000%, montre une plainte déposée vendredi auprès d’un tribunal du Connecticut.

La filiale américaine du groupe israélien et 19 autres laboratoires se sont entendus pour se partager le marché des génériques aux Etats-Unis afin de ne pas se faire concurrence, est-il écrit dans cette plainte. Dans certains cas, cette entente était aussi destinée à faire en sorte que les prix des traitements ne baissent pas, voire augmentent.

Teva USA a annoncé son intention de contester cette plainte.

“Les allégations contenues dans cette nouvelle plainte, et dans ce litige plus généralement, ne sont que ça, des allégations”, dit Teva dans un communiqué. “Teva continue d’examiner ce dossier en interne et ne s’est pas comporté de manière à engager sa responsabilité civile ou pénale.”

Sandoz, division du suisse Novartis également citée dans cette plainte, n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

Dans cette plainte de 500 pages, les fabricants de médicaments génériques sont accusés d’avoir conclu de longue date des arrangements leur permettant de réduire la concurrence entre eux. Il est écrit que la situation a empiré à partir de 2012.

“Manifestement insatisfaits par le statu quo de la ‘part équitable’ et par le seul fait d’éviter une érosion des prix, Teva et ses complices se sont engagés dans l’une des ententes sur les prix les plus scandaleuses et les plus néfastes de l’histoire des Etats-Unis”, est-il écrit dans cette plainte.

ENJEU POLITIQUE

Teva est accusé d’avoir été au coeur de cette entente ayant entraîné une hausse importante des prix de 86 traitements entre juillet 2013 et janvier 2015.

Les traitements concernés étaient des cachets, des capsules, des crèmes et des pommades destinés à lutter contre le diabète, le cholestérol, la pression artérielle, certaines formes de cancer, l’épilepsie et diverses autres pathologies. Cette entente a parfois permis d’augmenter le prix de certains traitements de plus de 1.000%, est-il écrit dans la plainte.

Outre les laboratoires, 15 personnes sont visées à titre individuel pour avoir organisé au jour le jour cette entente.

Les plaignants réclament des dommages et intérêts, des amendes et des mesures permettant de rétablir la concurrence sur le marché des génériques aux Etats-Unis, où le prix des médicaments est devenu un enjeu politique alors que ce type de traitement est censé permettre des économies par rapport aux médicaments brevetés.

“Les traitements génériques faisaient partie des quelques ‘paris’ du système de santé aux Etats-Unis”, est-il écrit dans la plainte. “(Cependant), les prix de centaines de médicaments génériques ont augmenté, et certains se sont envolés, sans explication, suscitant l’indignation de responsables politiques, de payeurs et de consommateurs à travers le pays, pour lesquels les coûts ont doublé, triplé, voire augmenté de 1.000% ou plus.” (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Eric Faye)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below