May 10, 2019 / 11:19 AM / 4 months ago

Poursuite des efforts pour rétablir le gouvernement d'Irlande du Nord

LONDRES, 10 mai (Reuters) - Theresa May s’entretiendra dans les prochains jours avec des responsables du parti nationaliste Sinn Féin dans l’espoir de rétablir le gouvernement autonome d’Irlande du Nord suspendu depuis plus de deux ans, a annoncé vendredi une porte-parole de la Première ministre britannique.

Le Sinn Féin et les loyalistes du Parti unioniste démocrate (DUP), partisans du maintien de l’Irlande du Nord au sein de Royaume-Uni, ont repris mardi dernier leurs discussions pour remettre en place les institutions autonomes de la province.

Theresa May a reçu jeudi des représentants du DUP à sa résidence campagnarde de Chequers.

Le ministre irlandais des Affaires étrangères Simon Coveney a déclaré vendredi que Londres et Dublin allaient travailler avec les partis politiques nord-irlandais afin que les institutions autonomes nord-irlandaises puissent être rétablies “dans quelques semaines”.

La mort le mois dernier de la journaliste Lyra McKee, tuée par balles lors d’émeutes nationalistes dans un quartier de Londonderry, a accentué la pression exercée sur les deux principaux partis nord-irlandais afin qu’ils rétablissent ce gouvernement autonome.

“Avec la mort de Lyra McKee et la tragédie qui l’a entourée, on a vu ce qui se passe quand il y a un vide politique”, a déclaré Simon Coveney à la BBC. “Il nous faut corriger cela.”

“Il faut que l’Irlande et la Grande-Bretagne travaillent ensemble (...) Les gouvernements britannique et irlandais vont travailler en étroite collaboration (...) avec les partis politiques, afin de changer la situation en quelques semaines, non en plusieurs mois”, a ajouté le chef de la diplomatie irlandaise.

Les accords de paix de 1998 prévoient un partage du pouvoir entre les nationalistes nord-irlandais du Sinn Féin et le DUP au sein d’un gouvernement autonome nord-irlandais, suspendu depuis le retrait du Sinn Féin en janvier 2017.

L’appartenance du DUP à la majorité parlementaire de May au Parlement britannique de même que le casse-tête du Brexit ont compliqué la reprise des discussions entre les deux principaux partis nord-irlandais.

La dernière tentative en date a échoué en février 2018. Pour l’expliquer, le DUP a notamment mis en avant l’insistance du Sinn Féin à obtenir des droits complémentaires pour la langue gaélique. Le Sinn Féin a affirmé, lui, qu’un accord verbal avait quasiment été trouvé mais que le DUP avait refusé de le signer. (Kylie MacLellan et Guy Faulconbridge; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below