May 8, 2019 / 11:24 AM / 4 months ago

Les actionnaires de Deutsche Bank invités à désavouer la direction

FRANCFORT, 8 mai (Reuters) - Deutsche Bank risque de subir un désaveu public de ses actionnaires lors de sa prochaine assemblée générale, le 23 mai, après l’appel lancé par les cabinets de conseil aux investisseurs ISS et Glass Lewis en faveur d’un vote de défiance contre la direction.

Dans un rapport très critique, Institutional Shareholder Services (ISS) recommande aux actionnaires de Deutsche Bank de ne pas voter le quitus à la direction lors de l’AG.

“A un moment donné, les actionnaires doivent faire entendre leurs inquiétudes”, écrit ISS en reprochant à la direction de la banque des défaillances persistantes en matière de lutte contre le blanchiment d’argent, qui ont déjà coûté à l’établissement des milliards de dollars d’amendes dans divers dossiers, et un cours de Bourse “fragile” qui menace “l’existence même de Deutsche Bank”.

“Le moment est venu pour les actionnaires de tenir la banque pour personnellement responsable”, poursuit ISS, selon lequel “les méthodes de direction et la culture du risque” ne se sont pas améliorées malgré les nombreuses promesses en ce sens.

L’échec récent des discussions avec Commerzbank en vue d’une fusion a accentué la pression sur les dirigeants de la première banque d’Allemagne, auxquels les investisseurs reprochent son incapacité à redresser les résultats du groupe et un manque de clarté stratégique.

L’action Deutsche Bank a chuté de plus de 70% et la banque a connu trois présidents du directoire différents depuis que Paul Achleitner a pris la présidence du conseil de surveillance en 2012.

Deutsche Bank a jugé que les recommandations d’ISS ne reflétaient pas sa situation actuelle.

“Même si nous reconnaissons que nous avons encore du travail à accomplir, nous avons significativement amélioré nos systèmes de risques et de contrôles au cours des trois dernières années et nous allons continuer à le faire”, a dit la banque.

Un autre cabinet de conseil, Glass Lewis, a lui aussi invité les actionnaires à ne pas approuver la performance des dirigeants de Deutsche Bank lors de l’AG du 23 mai. A l’appui de cet avis, il cite la perte de valeur importante pour les actionnaires et des inquiétudes quant à la performance du groupe.

Rien ne permet d’affirmer que les actionnaires suivront ces conseils et leur vote, sur ce point, n’est que consultatif, sans conséquence juridique.

L’expression de leur défiance aurait toutefois une forte portée symbolique et s’inscrirait dans la continuité de votes identiques de la part des actionnaires du chimiste allemand Bayer et de la banque suisse UBS ces dernières semaines. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below