May 2, 2019 / 8:43 AM / in 3 months

LEAD-VW atteint son objectif d'Ebit au T1, le titre monte

* Ebit de €3,9 mds au T1, contre €4,1 mds il y a un an

* Baisse de 3% des voitures de tourisme

* Le titre gagne plus de 5%

par Edward Taylor et Jan Schwartz

FRANCFORT, 2 mai (Reuters) - Les ventes de SUV et les réductions de coûts ont permis à Volkswagen de compenser une charge d’un milliard d’euros pour frais juridiques et d’atteindre son objectif de bénéfice d’exploitation au premier trimestre, ce qui fait grimper le titre en Bourse.

L’action du constructeur automobile allemand avançait de 5% à 162,6 euros à la Bourse de Francfort vers 8h05 GMT, signant l’une des plus forte hausse du Stoxx 600, qui reculait de 0,4% à ce stade.

L’Ebit (bénéfice avant intérêts et impôts) sur les trois premiers mois de l’année est ressorti à 3,9 milliards d’euros, contre 4,2 milliards un an plus tôt, mais est conforme au consensus moyen de 3,92 milliards.

Les analystes ont salué ces solides résultats au moment où ses concurrents et autres équipementiers automobiles réduisent leurs prévisions.

“La comparaison avec d’autres groupes comme Daimler , qui a enregistré une baisse de 30% de son bénéfice opérationnel ajusté, est impressionnante”, souligne l’analyste de Metzler Jürgen Pieper.

Volkswagen a averti que la marge opérationnelle pour son activité de voitures de tourisme en 2019 serait dans le bas de la fourchette de ses estimations comprises entre 6,5% et 7,5%, mais la confirmation de ses objectifs ont rassuré les analystes.

VW a précisé que sa filiale Bentley n’était plus déficitaire.

Le groupe a confirmé ses prévisions annuelles d’augmentation de ventes en volumes, d’une croissance de son chiffre d’affaires pouvant aller jusqu’à 5% et d’une marge opérationnelle des ventes du groupe comprise entre 6,5% et 7,5%.

UN MILLIARD D’EUROS POUR FRAIS JURIDIQUES

Les goulots d’étranglement persistants liés à la demande de certification des véhicules pour des tests d’émissions plus stricts, le ralentissement économique en Chine, en Amérique du Sud et en Russie et les litiges juridiques constituent des risques pour les activités du groupe VW, a souligné le constructeur automobile.

Le groupe a provisionné un milliard d’euros pour des risques juridiques supplémentaires liés au scandale du dieselgate.

Il a précisé que ces dispositions n’étaient pas liées à l’inculpation le mois dernier par la justice allemande de l’ancien président du directoire Martin Winterkorn et de quatre autres responsables, dans le cadre des tests d’émissions polluantes truqués.

Les ventes de voitures de tourisme ont baissé de 3% à 2,55 millions d’unités au premier trimestre, celles de la marque Volkswagen accusant un repli de 4,5%. Les ventes de SUV ont en revanche augmenté.

Audi et Porsche, les marques de luxe rentables de VW, ont vu leurs ventes reculer de 3,6 et 12,3% respectivement. (Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below