April 30, 2019 / 9:49 AM / 7 months ago

LEAD 1-Santander-Bénéfice en baisse de 10%, les restructurations pèsent

(Actualisé avec détails, cours de Bourse)

par Jesús Aguado

MADRID, 30 avril (Reuters) - Santander a annoncé mardi une baisse de 10% de son bénéfice net au premier trimestre, plombée par des charges de restructuration au Royaume-Uni et en Pologne.

La banque espagnole, la première de la zone euro par la capitalisation boursière, a réalisé un bénéfice net de 1,84 milliard d’euros, alors que les analystes interrogés par Reuters l’attendaient en moyenne à 1,88 milliard.

La croissance soutenue des volumes d’activité en Amérique latine, où Santander réalise 45% de ses bénéfices, n’a pas suffi à compenser des charges de 108 millions d’euros au Royaume-Uni et en Pologne - des réductions de coûts qui entraînent la fermeture de succursales - et d’autres coûts de cessions.

Au Royaume-Uni, troisième marché de Santander, une concurrence féroce en matière de crédit, des coûts plus élevés et des incertitudes quant au Brexit ont pesé sur la rentabilité. Le bénéfice net y a chuté de 36%, sous l’effet d’une charge de restructuration de 66 millions d’euros. En excluant cet impact, le bénéfice a baissé de 15%.

En Espagne, son deuxième marché, Santander a vu son bénéfice net reculer de 11%.

Son directeur général, José Antonio Álvarez, a déclaré mardi que Santander envisageait de fermer des agences en Espagne dans le cadre de l’intégration de Banco Popular et que des discussions allaient s’ouvrir lundi avec les syndicats.

RATIO DE FONDS PROPRES EN LÉGER RECUL

A la Bourse de Madrid, l’action Santander cédait 1,07% en fin de matinée, un repli plus marqué que celui de l’indice des valeurs bancaires européennes (-0,61%). Des analystes ont évoqué des résultats trimestriels globalement conformes aux attentes. Goldman Sachs a noté un bénéfice encore moins performant que prévu au Royaume-Uni.

Au Mexique, le bénéfice net a augmenté de 18%. Santander, qui, comme d’autres banques espagnoles, cherche des rendements potentiellement plus élevés en Amérique latine, a proposé ce mois-ci de prendre le contrôle intégral de ses activités au Mexique.

La banque espère réaliser environ 10% de ses bénéfices dans ce pays. Alors que des taux d’intérêt historiquement bas ont prévalu dans l’ensemble de la zone euro ces 10 dernières années, les taux de référence au Mexique atteignent 8,25%, leur plus haut niveau depuis la crise financière de 2007-2008.

Au Brésil, où Santander réalise désormais 29% de ses profits, le bénéfice net a progressé de 7% grâce à une croissance soutenue des prêts et malgré une certaine pression sur les prix.

Aux Etats-Unis, où Santander réalise 7% de ses bénéfices, le bénéfice net a progressé de 46% grâce à la hausse des volumes des prêts à la consommation. Son concurrent espagnol BBVA a quant à lui publié lundi un bénéfice net en baisse de 35% aux Etats-Unis en raison de dépréciations de valeur.

Santander a terminé le premier trimestre avec un ratio de fonds propres “core” Tier 1 de 11,25% contre 11,3% fin décembre, et de 11,02% en pleine application des normes IFRS 9. (Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below