April 30, 2019 / 3:03 AM / in 6 months

Chine/Indicateurs-Le PMI manufacturier inférieur aux attentes-Caixin

(.)

PEKIN, 30 avril (Reuters) - Principaux indicateurs économiques chinois publiés depuis le début du mois :

* LE PMI MANUFACTURIER INFÉRIEUR AUX ATTENTES - CAIXIN

30 avril - L’activité manufacturière chinoise a progressé à un rythme inférieur aux attentes en avril, sous l’effet notamment d’un repli des nouvelles commandes à l’exportation, montrent les résultats publiés mardi de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

L’indice PMI manufacturier calculé par Caixin/Markit est tombé à 50,2 en avril, après 50,8 en mars qui constituait un plus haut en huit mois.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient une progression, avec un indice à 51,0.

Il reste toutefois au-dessus du seuil de 50 qui sépare expansion et contraction de l’activité.

* RALENTISSEMENT INATTENDU DE L’ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE

30 avril - L’activité dans le secteur manufacturier chinois a progressé pour un deuxième mois consécutif en avril, mais à un rythme plus faible qu’attendu, le signe que l’économie chinoise peine à marquer un rebond prolongé malgré un éventail de mesures de soutien engagées par Pékin depuis l’année dernière.

L’indice PMI manufacturier officiel est tombé de manière inattendue à 50,1 en avril, juste au-dessus du seuil qui sépare expansion et contraction de l’activité, montrent les résultats publiés mardi des enquêtes réalisées par les pouvoirs publics auprès des directeurs d’achats.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient un indice PMI de 50,5, comme en mars où l’activité avait progressé pour la première fois en quatre mois.

Selon les données du Bureau national de la statistique, les commandes à l’exportation ont reculé pour un onzième mois consécutif, mais à un rythme plus modéré, alors que la Chine et les Etats-Unis semblent se rapprocher de la conclusion d’un accord commercial qui allégerait les pressions subies par les exportateurs chinois.

L’indice PMI des services officiel est tombé à 54,3 en avril contre 54,8 le mois précédent, entretenant les inquiétudes sur la faiblesse de la demande dans le secteur.

Quant à l’indice composite, qui regroupe à la fois services et industrie, il s’est établi à 53,4, en recul par rapport au mois dernier (54,0).

Le développé:

* REBOND DES PROFITS INDUSTRIELS

27 avril - Les bénéfices des entreprises industrielles chinoises ont augmenté en mars, après quatre mois consécutifs de contraction, ce qui laisse espérer une stabilisation de l’activité économique chinoise dans un contexte de tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Selon les chiffres communiqués samedi par le Bureau national de la statistique (BNS), les profits des sociétés du secteur industriel ont progressé de 13,9% en mars en rythme annuel, à 589.52 milliards de yuans (78,5 milliards d’euros).

Il s’agit de leur plus forte hausse depuis juillet 2018, alors qu’ils avaient connu en janvier-février leur plus importante contraction depuis que Reuters a commencé à consigner ces statistiques en octobre 2011.

Cette croissance résulte essentiellement d’une accélération de la production et des ventes, indique un représentant du BNS, Zhu Hong, dans un communiqué, soulignant le regain d’activité dans des secteurs clés.

Depuis le début de l’année, les profits industriels ont diminué de 3,3% à 1.300 milliards de yuans.

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE ACCÉLÈRE À +8,5% EN MARS

17 avril - La croissance de la production industrielle a accéléré à 8,5% en mars, sa plus forte hausse depuis juillet 2014, a annoncé mercredi le Bureau national de la statistique.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 5,9%, après +5,3% sur la période janvier-février.

L’investissement en actifs fixes a de son côté augmenté de 6,3% au premier trimestre par rapport à la même période de 2018, comme attendu par les économistes, soit le rythme le plus élevé depuis janvier-avril 2018.

L’investissement dans le secteur privé, qui représente 60% des investissements en Chine, a progressé de 6,4% après une hausse de 7,5% sur les deux premiers mois de l’année.

Les ventes au détail ont de leur côté progressé de 8,7% en mars sur un an, après une hausse de 8,2% en janvier-février. Il s’agit de leur plus forte hausse depuis septembre 2018 et elle dépasse le consensus qui était à +8,4%.

Tableau de la production industrielle

Tableau de l’investissement en actifs fixes

Tableau des ventes au détail

* HAUSSE DE 12% DE L’INVESTISSEMENT IMMOBILIER EN MARS

17 avril - L’investissement immobilier a bondi de 12% en mars sur un an en Chine, sa plus forte hausse depuis huit mois, à la faveur d’un assouplissement des conditions de crédit qui a soutenu la demande et amélioré le sentiment du marché.

Le chiffre de mars marque une légère accélération par rapport à la hausse de 11,6% enregistrée en cumulé sur janvier et février. Il s’agit de la hausse la plus forte depuis janvier 2018, quand l’investissement immobilier, essentiellement résidentiel, avait progressé de 13,2%.

Sur les trois premiers mois de l’année, l’investissement immobilier affiche une croissance de 11,8% contre +10,4% au premier trimestre 2018. Il s’agit de la plus forte hausse depuis le premier trimestre 2014.

Tableau de l’investissement immobilier

* CROISSANCE DE 6,4% AU T1, MEILLEURE QUE PRÉVU

17 avril - L’économie chinoise a enregistré une croissance de 6,4% en rythme annuel au premier trimestre, comme lors des trois derniers mois de 2018, déjouant les pronostics grâce notamment à une amélioration de la production industrielle et de la demande des ménages.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une progression de 6,3% du produit intérieur brut, ce qui aurait été sa plus faible croissance depuis 27 ans.

En variation trimestrielle, la croissance ressort à 1,4%, conforme aux attentes, contre +1,5% au quatrième trimestre, a précisé le Bureau national de la statistique.

Sur l’ensemble de 2018, la croissance de l’économie chinoise avait ralenti à 6,6%, à son plus bas niveau en près de 30 ans.

Les économistes prévoient une nouvelle décélération cette année, à 6,2%, du fait de l’impact des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis et du ralentissement de la demande intérieure.

Pékin a un objectif de 6,0 à 6,5%.

Développé

* PRIX DANS L’IMMOBILIER NEUF +0,6% EN MARS

16 avril - Les prix de l’immobilier neuf ont augmenté de 0,6% en mars, par rapport à février, mois durant lequel ils avaient progressé de 0,5%, selon les calculs de Reuters à partir des données publiées mardi par le Bureau national de la statistique.

Sur une base annuelle, les prix dans les 70 principales agglomérations chinoises ont augmenté de 10,6% en mars alors que leur hausse sur un an était ressortie à 10,4% en février.

Les prix de l’immobilier en Chine devraient augmenter encore plus que prévu cette année, montre un sondage récent réalisé par Reuters, alors que Pékin exhorte les banques à augmenter leurs prêts et à baisser leurs taux d’intérêt pour soutenir l’activité économique.

* VIF REBOND DU CRÉDIT BANCAIRE EN MARS, RECORD POUR LE T1

12 avril - Les entreprises chinoises ont accordé pour 1.690 milliards de yuans (223 milliards d’euros) de nouveaux prêts en mars, marquant un vif rebond du crédit après une baisse en février due à des facteurs saisonniers, selon des données publiées vendredi par la banque centrale.

Sur l’ensemble du premier trimestre, la distribution de crédit a atteint un nouveau record à 5.810 milliards de yuans (767 milliards d’euros).

L’encours de crédit a augmenté de 13,7% en mars sur un an, son rythme le plus élevé depuis trois ans, alors que les analystes attendaient un taux stable à 13,4%.

La croissance de la masse monétaire M2 est ressortie à en rythme annuel, après +8,0% en février, un chiffre bien supérieur au consensus qui le donnait à 8,2%.

Celle du “financement social total” (TSF), la mesure la plus large retenue en Chine pour suivre l’évolution du crédit et des liquidités dans l’économie, a accéléré à 10,7% en mars contre 10,1% en février, s’éloignant encore de son plus bas record de +9,8% inscrit en décembre.

Le TSF a atteint 2.860 milliards de yuans le mois dernier, contre 703 milliards en février.

* REBOND DES EXPORTATIONS EN MARS, CHUTE DES IMPORTATIONS

12 avril - Les exportations de la Chine ont rebondi en mars mais les importations ont reculé pour le quatrième mois consécutif, décrivant un tableau mitigé pour la deuxième économie mondiale alors que les négociations commerciales entre Washington et Pékin touchent à leur fin.

Les exportations ont bondi de 14,2% en mars sur un an, leur plus forte hausse en cinq mois. Les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une hausse de 7,3% sur un an, après une chute de 20,8% en février.

D’un mois sur l’autre, les exportations ont rebondi de 3%, ce qui suggère une amélioration de la demande extérieure sans pour autant rattraper la chute observée en fin d’année dernière.

Les importations ont reculé de leur côté de 7,6%, témoignant d’une faiblesse persistante de la demande intérieure. Les économistes les prévoyaient en repli de seulement 1,3% après -5,2% en février.

L’excédent commercial de la Chine a ainsi atteint 32,64 milliards de dollars le mois dernier, selon des calculs de Reuters basés sur les données fournies par l’administration chinoise des douanes.

Au premier trimestre, les exportations ont progressé de 1,4% sur un an, tandis que les importations ont reculé de 4,8%.

Tableau

Développé

REBOND DE L’INFLATION, UNE PREMIÈRE EN NEUF MOIS

11 avril - La hausse des prix à la production en Chine a accéléré en mars pour la première fois depuis neuf mois, un signe que les mesures engagées par Pékin pour soutenir l’économie pourraient avoir donné un nouveau souffle à la demande intérieure.

La hausse des prix à la consommation s’est également accélérée le mois dernier, pour atteindre son rythme le plus fort depuis octobre 2018, dopée par l’envolée des prix du porc liée à la prolifération de l’épidémie de fièvre porcine.

L’indice des prix à la production (PPI) a progressé de 0,4% en rythme annuel, avec une forte hausse des prix du pétrole et du gaz, selon les données du Bureau national de la statistique (BNS) publiées jeudi, une hausse conforme aux attentes des économistes après une faible progression en février (+0,1%).

D’un mois sur l’autre, les prix à la production ont augmenté en mars pour la première fois en cinq mois, de 0,1%, après un déclin de 0,1% le mois précédent.

L’indice des prix à la consommation (CPI) a progressé de 2,3% en mars en rythme annuel, au plus haut depuis cinq mois, après une hausse de 1,5% en février. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un gain légèrement supérieur (+2,4%).

Développé

Tableau du PPI

Tableau du CPI

* LE SECTEUR DES SERVICES À UN PLUS HAUT EN 14 MOIS - CAIXIN

3 avril - L’activité du secteur des services chinois a rebondi en mars pour s’établir à un plus haut en quatorze mois, sous l’effet d’une amélioration de la demande interne et à l’export, montrent les résultats publiés mercredi de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

L’indice PMI des services calculé par Caixin/Markit a progressé à 54,4 le mois dernier, au-dessus du seuil qui sépare contraction et expansion de l’activité, et à son plus haut depuis janvier 2018. Il s’était établi à 51,1 en février.

Pour sa part l’indice composite, qui regroupe à la fois les services et l’industrie, est ressorti à 52,9 en mars, contre 50,7 en février, à son plus haut en neuf mois.

Cependant des analystes estiment qu’il est trop tôt pour se prononcer sur un redressement prolongé de l’économie chinoise, soulignant la faiblesse de la demande domestique.

Le secteur des services pèse à hauteur de plus de la moitié du produit intérieur brut (PIB) de la Chine.

* REBOND INATTENDU DU PMI MANUFACTURIER - CAIXIN

1er avril - L’activité manufacturière chinoise s’est redressée de manière inattendue en mars, pour la première fois depuis quatre mois, montrent les résultats publiés lundi de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

L’indice PMI manufacturier calculé par Caixin/Markit s’est établi à 50,8 en mars, au-dessus du seuil qui sépare contraction et expansion de l’activité, en hausse par rapport au mois précédent (49,9).

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient que l’indice resterait inchangé.

* Les indicateurs publiés en mars (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below