April 26, 2019 / 7:01 PM / 4 months ago

Le pétrole termine en forte baisse à New York

NEW YORK, 26 avril (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé en forte baisse vendredi sur le Nymex, le président américain Donald Trump ayant une nouvelle fois fait pression sur l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour qu’elle augmente sa production afin de faire baisser les prix.

Les cours du pétrole ont progressé de plus de 50% entre la fin décembre et un pic de près de six mois atteint le 23 avril, avec les espoirs d’une reprise en Chine, les mesures de restriction de la production de l’Opep et de certains de ses alliés dont la Russie, les perturbations de l’approvisionnement en provenance notamment du Venezuela et de Libye et la volonté des Etats-Unis de réduire à zéro les exportations de brut de l’Iran.

Des prises de bénéfice sur les gains copieux accumulés par le marché ces derniers temps ont également entraîné les cours vers des seuils techniques où se sont déclenchées des ventes stop.

Par ailleurs, le parapétrolier Baker Hughes, filiale de General Electric, a annoncé que le nombre de forages avait subi durant la semaine au 26 avril sa plus forte réduction depuis la semaine au 18 janvier.

Ce nombre a été diminué de 20 au total de 805 contre 825 un an auparavant.

Le contrat de juin sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 1,91 dollar, soit 2,93%, à 63,30 dollars le baril.

La même échéance sur le Brent a cédé 2,20 dollars (2,96%) à 72,15 dollars le baril.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below