April 26, 2019 / 11:36 AM / 4 months ago

Kessler conforté comme PDG de Scor, sa rémunération critiquée

PARIS, 26 avril (Reuters) - Les actionnaires de Scor ont confirmé vendredi Denis Kessler comme PDG du groupe français de réassurance après avoir rejeté une résolution du fonds activiste Ciam demandant la révocation de son mandat d’administrateur.

Lors de l’assemblée générale, ils ont en revanche lancé un avertissement sur la rémunération de Denis Kessler en n’approuvant sa rémunération pour 2018 et 2019 qu’à une très courte majorité.

Les deux résolutions portant sur la rémunération du PDG de Scor ont été approuvées à seulement 54% environ des votes exprimés.

Denis Kessler a perçu en 2018 une rémunération brute de 2,45 millions d’euros à laquelle s’ajoutent des actions et options de souscription valorisées 4,06 millions d’euros, selon le document de référence publié par le groupe.

Les trois sociétés de conseil aux actionnaires Glass Lewis, ISS et Proxinvest avaient recommandé de rejeter la rémunération de Denis Kessler, rejoignant en cela une des revendications du fonds Ciam, remonté contre la direction de Scor depuis le rejet à la fin de l’été dernier de l’offre de rachat de l’assureur mutualiste Covéa, premier actionnaire du réassureur avec un peu plus de 8% du capital. (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below