April 22, 2019 / 4:54 PM / a month ago

LEAD 2-Nissan va rejeter une proposition d'intégration de Renault -presse

(Actualisé avec “no comment” de Renault §9)

22 avril (Reuters) - Nissan va rejeter une proposition de Renault d’une intégration plus poussée au niveau du management et demander une relation capitalistique équilibrée, rapporte lundi le journal Nikkei.

La direction de Nissan estime que le constructeur japonais n’a pas bénéficié d’un traitement équitable jusqu’ici et qu’avec une fusion cette inégalité de traitement deviendrait permanente, explique le journal en citant des sources.

Renault fait valoir, dans sa proposition, qu’une intégration plus poussée permettrait d’optimiser les synergies au sein de l’alliance franco-japonaise, ajoute-t-il.

L’avenir de l’Alliance Renault-Nissan, modèle du genre dans l’industrie automobile, fait l’objet de vives spéculations depuis l’arrestation en novembre de son principal maître d’oeuvre, Carlos Ghosn, accusé de malversations financières.

Le patron déchu de Nissan et de Renault dément les charges portées contre lui et se dit victime d’un complot de hauts dirigeants de Nissan opposés à un resserrement des liens avec la firme au losange.

Renault, qui a sauvé Nissan de la faillite il y a 20 ans, détient 43,4% du capital du constructeur japonais, qui de son côté n’a que 15% du groupe français, sans droit de vote.

Hiroto Saikawa, le directeur général de Nissan, s’est refusé à dire si son groupe avait reçu une telle proposition de Renault.

“Ce n’est pas le moment de penser à de telles choses”, a-t-il répondu à des journalistes qui l’attendaient devant son domicile à Tokyo. “Pour le moment nous nous concentrons sur l’amélioration des résultats de Nissan. S’il vous plaît laissez-nous le temps d’y parvenir.”

Renault s’est refusé à tout commentaire sur les informations du Nikkei.

Fin mars, le Financial Times avait rapporté que Renault voulait relancer d’ici 12 mois les discussions en vue d’une fusion avec son partenaire japonais.

L’Alliance entre Renault et Nissan a été fondée en 1999 puis élargie en 2016 à Mitsubishi Motors.

Carlos Ghosn, de nouveau emprisonné depuis le 4 avril, a été inculpé lundi d’un chef d’accusation supplémentaire d’abus de confiance aggravé par le parquet de Tokyo, selon la presse japonaise. (Makiko Yamazaki à Tokyo, avec la contribution de Bhargav Acharya à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below