April 22, 2019 / 1:03 PM / 6 months ago

Nissan va rejeter une proposition d'intégration de Renault -presse

22 avril (Reuters) - Nissan va rejeter une proposition de Renault d’une intégration plus poussée au niveau du management et demander une relation capitalistique équilibrée, rapporte lundi le journal Nikkei.

La direction de Nissan estime que le constructeur japonais n’a pas bénéficié d’un traitement équitable jusqu’ici et qu’avec une fusion cette inégalité de traitement deviendrait permanente, explique le journal en citant des sources.

Renault fait valoir, dans sa proposition, qu’une intégration plus poussée permettrait d’optimiser les synergies au sein de l’alliance franco-japonaise, ajoute-t-il.

Renault détient 43,4% du capital de Nissan, qui a de son côté une participation de 15% dans la firme au losange mais sans droit de vote.

Fin mars, le Financial Times avait rapporté que Renault voulait relancer d’ici 12 mois les discussions en vue d’une fusion avec son partenaire japonais.

L’Alliance entre Renault et Nissan a été fondée en 1999 puis élargie en 2016 à Mitsubishi Motors.

Un porte-parole de Nissan s’est refusé à tout commentaire sur l’article du Nikkei et le service de presse de Renault n’a pu être joint en ce lundi de Pâques. (Bhargav Acharya à Bangalore, avec la contribution de Makiko Yamazaki; Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below