April 18, 2019 / 5:32 PM / a month ago

France-Le dynamisme des recrutements de cadres ne se dément pas

PARIS, 18 avril (Reuters) - Le marché de l’emploi des cadres est resté bien orienté au premier trimestre et devrait rester solide au deuxième, selon le baromètre trimestriel de l’Agence pour l’emploi des cadres (Apec) publié jeudi.

D’après le baromètre trimestriel de l’Association pour l’emploi des cadres, 59% des entreprises de plus de 100 salariés interrogées ont recruté au moins un cadre au cours des trois premiers mois de l’année et 57% envisagent d’en faire autant sur la période mars-juin.

Même si les recrutements de cadres s’inscrivent sur une tendance baissière depuis le pic à 63% - un record pour cette enquête - enregistré au troisième trimestre 2018, il s’agit d’”un des plus hauts niveaux mesurés depuis la création du baromètre”, observe Bertrand Hébert, directeur général de l’Apec, cité dans un communiqué.

Par secteurs, les prévisions de recrutement du deuxième trimestre montrent des signes d’inflexion dans l’industrie (63%, -3 points par rapport à la même période l’an dernier) et la construction (64%, -3 points).

Ces signaux d’un ralentissement sont également perceptibles dans les secteurs les plus porteurs, par exemple l’ingénierie-R&D (87%, -7 points) et l’informatique (92%, -1 point).

Pour autant, “les moteurs de la dynamique du marché de l’emploi cadre sont bien présents, les entreprises rencontrant des difficultés pour recruter dans certains secteurs et certains métiers”, précise Bertrand Hébert.

Un volet du baromètre mesure les tensions sur le marché du travail, mais en s’appuyant sur des données remontant au troisième trimestre 2018.

Sur cette période, les offres d’emploi confiées à l’Apec ont attiré en moyenne 33 candidatures, un niveau qui semble se stabiliser après avoir diminué pendant plusieurs années consécutives, souligne l’Apec.

A 66%, le taux de finalisation des recrutements s’inscrit en baisse de trois points par rapport à son niveau du troisième trimestre 2017.

La proportion de recrutements jugés difficiles par les recruteurs reste également élevée, à 64% contre 66% un an plus tôt.

Le sentiment des entreprises sur leur environnement économique fait écho à un contexte économique moins bien orienté. Elles sont 27% à juger que leur environnement économique s’est amélioré depuis un an (contre 31% il y a un an), tandis que la proportion d’entreprises pessimistes progresse de quatre points, à 15%.

Le baromètre trimestriel de l’Apec a été réalisé par téléphone en mars auprès d’un panel de 750 entreprises de plus de 100 salariés représentatives du secteur privé.

Les indicateurs de tensions sur le marché du travail des cadres ont été établi en interrogeant, en janvier dernier, 1.594 entreprises et cabinets de recrutement qui avaient confié une offre à l’Apec au troisième trimestre 2018.

L’enquête de l’Apec

bit.ly/2KPeu6s

Myriam Rivet, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below