March 5, 2019 / 8:28 AM / in 3 months

MEDIA-Des départements franciliens veulent une part dans ADP-Les Echos

PARIS, 5 mars (Reuters) - Sept départements d'Ile-de-France souhaitent prendre une participation de 29,9% au capital d'Aéroports de Paris (ADP) pour peser sur les décisions si la privatisation du gestionnaire des aéroports parisiens est menée à son terme, rapporte mardi le quotidien Les Echos here

Selon le schéma évoqué par le journal, l’Etat, qui détient actuellement 50,6% du capital d’ADP, conserverait 5% d’ADP.

“Cette prise de participation (...) conforte notre volonté d’être au capital d’Aéroports de Paris pour une part significative afin de pouvoir, en toute circonstances, peser sur les décisions en interne”, déclarent Katayoune Panahi et Yves Cabana, les responsables des services des Hauts-de-Seine et des Yvelines, cités par Les Echos.

Ensemble, les sept départements d’Ile-de-France et l’Etat français auraient ainsi un minorité de blocage “afin de protéger les intérêts français”, souligne le quotidien.

“L’offre des collectivités aurait un mérite non négligeable pour l’Etat: faire descendre la colère des parlementaires à quelques semaines du vote à l’Assemblée du projet de privatisation, après le rejet en bloc du Sénat”, écrit le journal.

Malgré l’opposition du Sénat, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a déclaré la semaine dernière qu’il ne reviendrait pas sur le projet de privatisation d’ADP.

NOTE: Ces informations n’ont pas été vérifiées par Reuters, qui ne garantit pas leur exactitude.

Bureau de Paris, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below