March 5, 2019 / 7:53 AM / 5 months ago

Propagande 2.0: Le communisme chinois s'apprend sur écran

PEKIN, 5 mars (Reuters) - Dans un bâtiment rutilant du sud de Pékin, des membres du Parti communiste chinois sont rassemblés autour de leurs écrans de smartphones.

L’objet de leur attention est une vaste gamme d’applications permettant d’étudier les discours du président Xi Jinping, dont celle développée par leur employeur Tidal Star Group.

Le conglomérat fait partie du nombre croissant d’entreprises chinoises qui travaillent pour le Parti communiste ou s’inspirent du PCC pour créer des engins de propagande high tech destinés à répandre le message du parti unique auprès de la jeune génération.

Fini le temps des affiches triomphantes et du “petit livre rouge” de Mao Zedong, la nouvelle boîte à outils comprend des lecteurs de nouvelles dopés à l’intelligence artificielle, des campagnes virales sur les réseaux sociaux et des quiz “obligatoires”.

“Evidemment, nous étudions l’esprit des discours de Xi Jinping de manière traditionnelle mais maintenant que nous avons l’application, les membres du parti peuvent apprendre chaque jour les excellentes idées des dirigeants nationaux”, déclare Cheng Hong, chef du comité interne du PCC à Tidal.

Les employés peu performants aux quiz seront “encouragés à améliorer leur enthousiasme”, ceux qui réalisent de très bons scores seront récompensés, ajoute Cheng.

Beaucoup de ces nouveaux outils ont été développés en vue de l’Assemblée nationale populaire (ANP), la réunion annuelle du Parlement, qui a débuté mardi.

“C’est une révolution massive mais aussi un énorme défi pour le département de la propagande, rester dans l’air du temps alors que tout ce qui concerne la propagande est dans le cyberespace”, souligne Graeme Smith, de l’Australian National University.

ENFANTS ROUGES

Le mois dernier, une application baptisée “Xuexi Qiangguo”, qui comptabilise le temps que les utilisateurs passent à apprendre les enseignements du PCC et évalue leurs progrès, s’est classée au premier rang des applications téléchargées sur l’Apple store chinois.

Conçue par Alibaba, “Xuexi Qiangguo” a été chargée 75 millions de fois, selon les estimations de Qimai, un cabinet de consultants établi à Pékin.

Sur Android et Apple, les applications liées au PCC sont disponibles par dizaines, de “Construire le Parti avec sagesse” au “Petit sac à dos de l’adhérent”.

“Depuis 2016, un objectif central du Parti, c’est de fabriquer des ‘red millennials’, des enfants du millénaire rouges,” déclare le gérant d’une application d’actualité souhaitant rester anonyme.

Des universités, des branches locales du Parti et des entreprises ont récemment diffusé des notes à leur personnel et responsables pour qu’ils téléchargent Xuexi Qiangguo.

Trois sources au sein de différentes sections du PCC déclarent que les scores réalisés sur l’application sont intégrés dans leurs évaluations de performance.

Un membre du personnel d’une université dans le sud de la Chine précise qu’il est, avec ses collègues, tenu d’effectuer au moins 160 heures d’études en ligne officielles chaque année.

“Ce n’est pas trop ennuyeux”, déclare une chercheuse de 35 ans d’une université de Pékin. “Mais alors que le Parti représentait avant une partie de mon travail, il fait désormais partie intégrante de ma vie à toute heure de la journée.” (Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below