March 4, 2019 / 8:32 PM / 6 months ago

LEAD 1-Nordea a traité pour €700 mlns de transactions suspectes-TV

(Actualisé avec chiffres de la chaine de TV finlandaise)

HELSINKI, 4 mars (Reuters) - Nordea, la plus grande banque de Scandinavie, a traité pour 700 millions d’euros de transactions suspectes entre 2005 et 2017, a rapporté lundi la chaîne de télévision finlandaise publique Yle, citant des documents ayant fait l’objet d’une fuite.

La chaîne, qui participe à une enquête collective de plusieurs médias relative à des accusations de blanchiment d’argent en Baltique en lien avec la Russie, a ajouté que les sommes concernées provenaient de sociétés domiciliées dans des paradis fiscaux tels que les Iles Vierges britanniques, Panama ou Belize.

Les documents cités par Yle ne précisent pas si Nordea a fait état de ces supposées transactions suspectes aux autorités.

Le titre Nordea a perdu jusqu’à près de 7% après qu’Yle a dit qu’elle allait faire des révélations au sujet de manoeuvres de blanchiment d’argent via la banque avant de se rattraper quelque peu pour terminer en baisse de 3,93%.

Réagissant aux informations de la chaîne de télévision, Nordea a dit qu’elles n’apportaient rien de nouveau et qu’elle avait déjà commenté ces accusations.

“L’information publiée ce jour tourne autour d’une série d’affirmations qui a déjà été évoquée par le passé et que Nordea a déjà commentée”, a dit la banque dans un communiqué envoyé à Reuters, ajoutant qu’elle avait notifié les autorités compétentes des cas de comportements douteux.

“Nous reconnaissons que, par le passé, nos systèmes n’ont pas été suffisamment solides pour contrecarrer ce type de crimes financiers. Pour cela, nous sommes vraiment désolés.”

Certaines banques scandinaves sont dans le collimateur des régulateurs. Les autorités de supervision financière suédoises et estoniennes ont ainsi ouvert le mois dernier une enquête conjointe après une information de presse associant la banque suédoise Swedbank au scandale de blanchiment d’argent dans la Baltique.

La banque danoise Danske Bank fait elle l’objet d’une enquête dans cinq pays sur plus de 200 milliards d’euros de paiements suspects en provenance de Russie, d’Etats de l’ex-Union soviétique et d’ailleurs qui auraient été transférés par l’intermédiaire de sa branche estonienne. (Anne Kauranen, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below