February 27, 2019 / 10:47 AM / 25 days ago

CHANGES-Les cambistes espèrent un regain de volatilité en mars sans y croire

* L’ampleur des variations de l’euro-dollar sur un trimestre au plus bas

* Le biais accommodant de la Fed a eu raison de la volatilité

* Les cambistes comptent sur le Brexit pour animer le marché

par Tommy Wilkes

LONDRES, 27 février (Reuters) - La volatilité sur les devises les plus traitées dans le monde s’est effondrée après que le virage accommodant de plusieurs grandes banques centrales a étouffé un bref regain d’instabilité à la fin 2018, les cambistes comptant sur le Brexit pour réveiller des marchés endormis le mois prochain.

L’euro-dollar, la parité la plus traitée dans le monde, est coincé dans son canal de variations trimestrielles le plus étroit depuis le lancement de la monnaie unique européenne.

L’effet négatif potentiel sur le dollar de la pause annoncée par la Réserve fédérale américaine dans son cycle de relèvement des taux d’intérêt a été annihilé par la prudence affichée par la Banque centrale européenne (BCE), confrontée à une inflation anémique et à un net ralentissement de la croissance, laissant le taux de change sans orientation.

La décision du président américain Donald Trump de reporter la date-butoir du 1er mars pour parvenir à un accord commercial avec la Chine, bien accueillie par les investisseurs inquiets des risques d’une montée du protectionnisme, ne plaide pas non plus pour un regain de volatilité.

Depuis le début de l’année, l’euro-dollar s’est négocié dans une fourchette de 3,365 cents, entre 1,1570 dollar et 1,1234 dollar.

La fourchette moyenne sur un trimestre a été de 9 cents, selon Kit Juckes, stratège de la Société générale, avec un pic à 24 cents il y a dix ans. Au cours du dernier trimestre de 2018 elle était de 4,12 cents.

La situation est comparable sur d’autres grandes paires de devises. La volatilité du dollar-yen représente près d’un tiers de celle qui prévalait au début du mois de janvier. La courbe de volatilité implicite, qui mesure les fluctuations attendues de la parité de change, est à un plus bas de cinq ans.

Même le sterling, pourtant très sensible aux développements des tractations sur le Brexit, a vu sa volatilité chuter aux deux tiers de ses niveaux de novembre.

L’indice de volatilité des taux de change de la Deutsche Bank est tombé à 6,89, au plus bas depuis juillet 2018, contre un niveau de 9 encore au 3 janvier. L’indice s’est maintenu au-dessus de 10 pendant l’essentiel de la période 2015-2016.

Les cambistes espèrent qu’une série d’événements en mars - le Brexit, les réunions de politique monétaire de la Fed, de la BCE et de la Banque du Japon et un possible regain de tensions sur le front du commerce - vont réveiller la volatilité.

Si l’éventualité d’un report du Brexit au-delà de la date prévue du 29 mars a nourri les anticipations d’une hausse de la volatilité à court terme sur le sterling, des mouvements très amples sont considérés comme peu probables.

La volatilité implicite à un mois et à trois mois sur le sterling-dollar demeure bien inférieure aux niveaux de la fin 2018. Et il en va de même sur l’euro-sterling .

Les intervenants de marché sont encore moins confiants sur la perspective de fortes fluctuations sur l’euro-dollar, avec une volatilité implicite à un mois qui ne décolle pas de plus bas de près de 14 mois. Sur l’échéance à trois mois , elle est au plus bas depuis août 2014.

Le marché des options sur l’euro-dollar implique une fourchette de variation de 1,5 cent sur le mois à venir, ce qui laisserait la parité coincée dans un tunnel de 1,12 à 1,15 dollar.

avec Richard Pace, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below