February 26, 2019 / 1:30 PM / 7 months ago

VERBATIM-Principaux extraits de l'intervention de May devant les Communes

LONDRES, 26 février (Reuters) - Le Royaume-Uni ne quittera l’Union européenne sans un accord de retrait le 29 mars prochain qu’à la condition que la Chambre des communes donne son consentement explicite à cette issue, a annoncé mardi la Première ministre britannique Theresa May.

Principaux extraits de son intervention:

CALENDRIER

“M. le président, ainsi que le gouvernement s’y est engagé la semaine dernière devant la Chambre (des communes), nous publions aujourd’hui un document évaluant nos préparatifs en vue d’un ‘No Deal’ (ndlr, un divorce sans accord). Je crois que si nous devons nous y résoudre, nous ferons au final de ce No Deal un succès.

“Mais ce document fournit une évaluation honnête des très sérieux défis qu’il produirait dans le court terme, et accentue les raisons pour lesquelles le meilleur moyen pour cette Chambre d’honorer le résultat du référendum (de juin 2016) est de partir avec un accord. (...)

“Aujourd’hui, je veux rassurer la Chambre de prenant trois nouveaux engagements.

“Premièrement, nous organiserons un second ‘Vote significatif’ (ndlr, de ratification de l’accord négocié avec les Européens) d’ici au mardi 12 mars au plus tard.

“Deuxièmement, si le gouvernement n’a pas remporté de ‘Vote significatif’ d’ici au mardi 12 mars, il déposera (...) une motion soumise à un vote le mercredi 13 mars au plus tard demandant à la Chambre de dire si elle soutient une sortie de l’UE sans un Accord de retrait ni un cadre pour les relations futures à la date du 29 mars.

“De ce fait, le Royaume-Uni ne partira sans accord le 29 mars que s’il y a un consentement explicite de la Chambre pour cette issue.

“Troisièmement, si la Chambre, ayant rejeté une sortie avec l’accord négocié avec l’UE, rejette ensuite une sortie sans accord le 29 mars, le gouvernement présentera, le 14 mars, une motion pour savoir si le Parlement veut obtenir une extension courte et limitée de l’Article 50.

“Et si la Chambre vote en faveur de cette extension, le gouvernement tentera de s’entendre avec l’UE pour l’obtenir (...)

EXTENSION

“Permettez-moi d’être claire, je ne veux pas que l’Article 50 soit prolongé. Notre objectif absolu doit être de travailler pour obtenir un accord et partir le 29 mars.

“Une extension au-delà de la fin juin signifierait que le Royaume-Uni prendra part aux élections européennes (ndlr, étalées entre les 23 et 26 mai). (...)

“La Chambre doit clairement dire qu’une courte extension, pas au-delà de la fin juin, devrait presque certainement n’être qu’un report unique. (...)

“Une extension ne peut pas retirer de la table l’option d’un ‘no deal’. La seule manière de le faire serait de révoquer l’Article 50, ce que je ne ferai pas, ou d’accepter un accord.”

“Au final, les choix auxquels nous faisons face restent inchangés: partir avec un accord, partir sans accord ou ne pas avoir de Brexit (...)

LE POINT sur les négociations du Brexit

LA CHRONOLOGIE des négociations du Brexit

Henri-Pierre André pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below