February 21, 2019 / 1:58 PM / a month ago

USA-Baisse inattendue des commandes de biens "core" en décembre

WASHINGTON, 21 février (Reuters) - Les commandes de biens d’équipement ont diminué contre toute attente en décembre aux Etats-Unis, dans le sillage d’une contraction de la demande de machines et de métaux de base, attestant d’un nouveau tassement de l’investissement productif de mauvais augure pour la croissance économique.

Le département du Commerce a annoncé jeudi que les commandes de biens d’équipement civils hors aéronautique, considérées comme un étalon des plans d’investissement, avaient baissé de 0,7% en décembre après un recul de 1,0% (0,6% en première estimation) le mois précédent.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 0,2% en décembre.

Sur une base annuelle, ces commandes particulières affichent une hausse de 6,1%.

Les livraisons de ce type de biens d’équipement ont augmenté de 0,5% en décembre après une baisse confirmée de 0,2% en novembre. Ces livraisons-ci entrent dans le calcul de la composante investissements en biens d’équipement du produit intérieur brut (PIB).

Cette statistique mitigée tombe après une forte baisse des ventes au détail le même mois, laquelle a poussé les économistes à réduire parfois de 1,2 point leur prévision de croissance du quatrième trimestre, pour la ramener à 1,5% annualisé, après une croissance constatée de 3,4% au troisième trimestre.

Les investissements en biens d’équipement fléchissent depuis le deuxième trimestre 2018 et une étude publiée le mois dernier montre que les réductions d’impôt massives de l’an passé n’ont pas incité les entreprises à changer leurs plans d’embauche ou d’investissement.

Les commandes globales de biens durables, dont la durée de vie est censée être de trois ans au moins, ont augmenté de 1,2% en décembre, portées par une hausse de 3,3% des commandes de matériels de transport. En novembre, ces commandes avaient progressé de 1,0%.

Les commandes de véhicules et pièces détachées ont augmenté de 2,1% en décembre, tandis que celles dans l’aéronautique militaire ont dégringolé de 30,5% alors qu’au contraire celles d’avions de ligne ont bondi de 28,4%.

Tableau:

Lucia Mutikani, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below