February 19, 2019 / 9:25 PM / 5 months ago

POINT MARCHÉS- Wall St avance avec Walmart, suspense sur le commerce (actualisé)

(Actualisé avec précisions sur Williams et volumes)

* Le Dow a gagné 0,03%, le S&P-500 0,15%, le Nasdaq 0,19%

* Walmart (+2,21%) a profité de résultats supérieurs aux attentes

* Les discussions commerciales USA-Chine ont repris

* Les investisseurs attendent les “minutes” de la Fed mercredi

par Marc Angrand

PARIS, 19 février (Reuters) - La Bourse de New York a fini en légère hausse mardi une séance en dents de scie, les résultats supérieurs aux attentes de Walmart ayant redonné confiance aux investisseurs malgré les incertitudes sur l’issue du différend commerciale entre les Etats-Unis et la Chine comme sur la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Après un week-end de trois jours, l’indice Dow Jones a gagné 8,07 points, soit 0,03%, à 25.891,32.

Le S&P-500, plus large, a pris 4,16 points, soit 0,15%, à 2.779,76, clôturant au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours pour la cinquième séance d’affilée.

Le Nasdaq Composite a progressé de 14,36 points, soit 0,19%, à 7.486,77. Il affiche désormais sept séances consécutives de hausse.

Tous trois ont réduit leur progression en toute fin de séance après la publication par Reuters d’un entretien avec John Williams, le président de la Fed de New York, dans lequel il laisse entendre que la réduction du bilan de la Fed pourrait se poursuivre jusqu’à l’an prochain au rythme actuel.

“Il a dit que (la Fed) allait encore réduire le bilan pendant un certain temps”, a noté Tim Ghriskey, responsable de la stratégie d’investissement d’Inverness Counsel. “Peut-être que cela a suscité de l’inquiétude sur les marchés.”

Sur le front du commerce international, un nouveau cycle de discussions à haut niveau entre les Etats-Unis et la Chine a débuté dans la journée à Washington.

Le négociateur en chef côté chinois, le vice-Premier ministre Liu He, est attendu jeudi dans la capitale américaine. Mais si les discussions de la semaine dernière à Pékin ont permis des progrès selon les deux parties, l’absence d’accord rend nerveux une partie des observateurs à l’approche de la date limite du 1er mars fixée par Donald Trump.

Ce dernier a toutefois laissé entendre mardi qu’il pourrait repousser cette échéance pour permettre la conclusion d’un accord.

Les volumes d’échanges sur les marchés boursiers américains ont été relativement limités avec 6,89 milliards d’actions échangées contre 7,37 milliards en moyenne sur les 20 séances précédentes.

VALEURS

Le secteur des produits de grande consommation a gagné 0,5%, l’une des meilleures performances sectorielles du jour, grâce entre autres à la hausse de 2,21% de Walmart après ses résultats.

Le numéro un mondial de la grande distribution a enregistré au quatrième trimestre une croissance à périmètre comparable supérieure aux attentes, grâce au dynamisme des dépenses des ménages et à l’essor de ses activités de commerce électronique. De quoi rassurer les investisseurs après les chiffres très décevants des ventes au détail aux Etats-Unis publiés jeudi dernier.

Ailleurs dans le secteur, Costco a pris 0,76% et Target 1,52%.

“Je pense que les résultats de Walmart ont donné un coup de fouet aux investisseurs. Vu sa taille, c’est un peu un raccourci de l’économie dans son ensemble et du moral du consommateur”, a commenté Chuck Carlson, directeur général d’Horizon Investment Service.

Autre hausse marquante, celle d’Amazon, qui a repris 1,22% après deux séances de baisse, à la faveur notamment des informations de presse sur une possible fusion entre sa filiale chinoise et le groupe local Kaola.

Parmi les baisses les plus marquées du jour, Electronic Arts a cédé 3,63% après un rebond de 27% depuis le 8 février. Dans une note, Loup Ventures estime que l’impact financier du succès du nouveau jeu “Apex Legends” pourrait être surestimé.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aux Etats-Unis, la confiance des professionnels du secteur de l’immobilier s’est améliorée plus qu’attendu en février, l’indice de confiance de la NAHB remontant à 62 après 58 en janvier alors que les économistes interrogés par Reuters tablaient sur un rebond plus limité, à 59.

En Europe, l’indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne, à -13,4 après -15,0 en janvier, est légèrement remonté mais continue de refléter un jugement peu optimiste sur les perspectives de la première économie d’Europe.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont terminé en baisse à l’exception du Dax, le repli du secteur bancaire dans le sillage des mauvais résultats de la britannique HSBC et la reprise des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ayant incité les investisseurs à la prudence.

À Paris, le CAC 40 a cédé 0,16% à 5.160,52 points. Le Footsie britannique a perdu 0,56% avec la hausse de la livre sterling mais le Dax allemand a grappillé 0,09%. L’EuroStoxx 50 a cédé 0,17%, le FTSEurofirst 300 0,16% et le Stoxx 600 0,22%. Ce dernier avait atteint lundi son plus haut niveau depuis le 10 octobre.

HSBC a perdu 4,01% après avoir publié un bénéfice 2018 inférieur aux attentes en raison d’un ralentissement de sa croissance sur ses deux principaux marchés, la Grande-Bretagne et la Chine. Dans son sillage, l’indice Stoxx des financières a cédé 0,91%, la plus mauvaise performance sectorielle du jour.

TAUX

Les rendements des emprunts d’Etat américains ont reculé à la veille de la publication très attendue du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale.

Celui des Treasuries à dix ans cédait près de trois points de base en fin de séance à 2,639% et le deux ans 2,9 points à 2,491%.

Le marché attend mercredi le compte rendu de la réunion de politique monétaire tenue fin janvier par la Réserve fédérale, dans l’espoir d’en savoir plus sur la manière dont la banque centrale entend infléchir sa position en matière de taux d’intérêt et moduler la réduction de son bilan.

“Nous attendons plus de précisions sur les débats concernant le bilan, pas seulement le calendrier de la fin de sa réduction mais d’éventuels débats sur la politique de réinvestissement et sur ce à quoi ressemblera la composition du portefeuille”, explique Jonathan Cohn, stratège taux de Credit Suisse.

CHANGES

Le dollar a cédé du terrain, les cambistes délaissant les valeurs refuges sur fond d’optimisme quant à l’issue des discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

L’”indice dollar”, qui mesure les fluctuation de la monnaie américaine face à un panier de référence, abandonnait 0,41% en fin de séance. Il avait atteint vendredi un pic de près de deux mois, les doutes qui dominaient alors sur les négociations sino-américaines ayant favorisé les achats.

Le repli du billet vert a continué de bénéficier à l’euro, qui a fini la journée à près de 1,1340 dollar après un pic de près de deux semaines à 1,1357.

La livre sterling a parallèlement bondi de près de 1% face au dollar et de 0,6% face à l’euro, portée par l’espoir d’un compromis sur le Brexit et par les statistiques de l’emploi au Royaume-Uni, meilleures qu’attendu.

PÉTROLE

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a terminé en hausse mais le Brent a cédé du terrain, signe que les risques de ralentissement de la demande mondiale et l’incertitude sur le commerce USA-Chine continuent de peser sur la tendance.

Le contrat mars sur le WTI a gagné 50 cents, soit 0,9%, à 56,09 dollars le baril après un pic à 56,33 dollars, au plus haut depuis novembre, mais l’échéance avril sur le Brent a cédé cinq cents (0,08%) à 66,45 dollars.

Ce sont les sanctions américaines visant le Venezuela, important fournisseur de brut des Etats-Unis, qui ont soutenu les cours du WTI, a expliqué Phil Flynn, analyste de Price Futures.

OR

Profitant de la baisse du dollar et des inquiétudes sur la croissance mondiale, le cours de l’once d’or a touché un plus haut de dix mois à 1.341,02 dollars l’once.

Avec Stephen Culp à New York et Shreyashi Sanyal à Bangalore

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below