February 20, 2019 / 8:30 AM / in 3 months

MATIERES PREMIERES-Glencore-Hausse du bénéfice, rachats d'actions jusqu'à $3 mds

20 février (Reuters) - Glencore a annoncé mercredi qu’il rachèterait jusqu’à 3 milliards de dollars (2,6 milliards d’euros) de ses propres actions, la hausse des cours et de la production lui ayant permis d’augmenter de 8% son bénéfice ajusté en 2018.

Ce programme de rachat d’actions fait suite à l’annonce l’an dernier d’un plan portant sur 1 milliard de dollars et reflète le rétablissement des sociétés minières après la crise provoquée par la chute des cours en 2015-2016.

Pour 2019, le groupe de négoce vise une production globale supérieure à celle de 2018, année pour laquelle son Ebitda a atteint 15,77 milliards de dollars (consensus VUMA 16,14 milliards). L’Ebit ajusté en fonction du marketing a chuté de 17% à 2,4 milliards de dollars, pénalisé par le marché du cobalt au second semestre.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* BHP ACCUSE UNE BAISSE DE SON BÉNÉFICE DU S1 AVEC LE CUIVRE

19 février - BHP Group , premier groupe minier mondial qui s’appelait auparavant BHP Billiton, a fait état mardi d’un recul plus marqué que prévu de son bénéfice semestriel, sous le coup d’une chute de la contribution du cuivre, qui s’explique par une moindre qualité du minerai extrait de sa mine d’Escondida, au Chili, et par une série d’interruptions de la production à travers le monde.

Sur les six mois au 31 décembre, premier semestre de l’exercice 2018-2019, le bénéfice courant a baissé de 8%, à 4,03 milliards de dollars (3,6 milliards d’euros), contre 4,40 milliards il y a un an et un consensus des analystes financiers établi par Vuma Financial de 4,21 milliards.

Le chiffre d’affaires généré par l’extraction de minerai de fer, la plus importante activité de BHP, a augmenté de 2,7% mais celui de la division cuivre a diminué de 17,3%. Et l’excédent brut d’exploitation (EBE) réalisé par le cuivre a plongé de près de 40% au premier semestre 2018-2019.

* ARCELORMITTAL VOIT UNE LÉGÈRE HAUSSE DE LA DEMANDE D’ACIER

7 février - ArcelorMittal, le numéro un mondial de la sidérurgie, anticipe une légère hausse de la demande mondial d’acier en 2019, dans la foulée d’une année 2018 caractérisée par de bonnes conditions de marché.

Sur le quatrième trimestre de l’an dernier, le groupe a dit jeudi avoir dégagé un excédent brut d’exploitation (EBE) en recul de 9% sur un an, à 1,95 milliard de dollars, soit un niveau conforme à un consensus de 1,96 milliard fourni par le groupe.

ArcelorMittal précise que son endettement net est revenu à 10,2 milliards de dollars au 31 décembre, contre 10,5 milliards un an plus tôt et qu’il entend porter ses investissements à 4,3 milliards cette année (dont 400 millions transférés de 2018 à 2019) soit un milliard de plus que l’an dernier. (Service économie)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below