March 1, 2019 / 7:20 AM / 5 months ago

PUBLICITE-WPP pense que ses ventes pourraient baisser de 2% en 2019

1er mars (Reuters) - WPP s’attend pour cette année à une contraction de son chiffre d’affaires qui pourrait atteindre 2% en organique après la perte de clients importants, même s’il affirme que son plan de restructuration a été bien accueilli.

Le groupe britannique, numéro un mondial du secteur, a fait état vendredi d’une baisse de 0,4% de ses ventes nettes en 2018, avec une faiblesse particulière aux Etats-Unis.

Pour 2019, il prévoit une baisse de ses ventes nettes de 1,5% à 2% et s’attend à rencontrer des difficultés surtout au premier semestre.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* INTERPUBLIC FAIT MIEUX QUE PRÉVU AU T4

13 février - Interpublic a annoncé mercredi des données trimestrielles supérieures aux attentes, le groupe publicitaire américain ayant tiré parti d’une hausse des dépenses de ses clients à travers le monde.

La croissance organique du propriétaire de l’agence McCann est ressortie à 7,1% sur les trois mois à fin décembre contre une estimation moyenne des analystes interrogés par FactSet de 3,7%. Le bénéfice par action hors exceptionnels s’est établi à 0,89 dollar sur la période contre 0,79% selon des données IBES de Refinitiv.

Interpublic a récemment dépensé des milliards de dollars pour racheter des sociétés spécialisées dans l’exploration des données pour mieux rivaliser avec les modèles de publicité ciblée adopté par les géants de l’internet tels que Facebook et Google.

* LE BÉNÉFICE D’OMNICOM AU T4 MEILLEUR QUE PRÉVU

12 février - Omnicom, autre groupe publicitaire américain, a publié mardi un bénéfice supérieur aux attentes au quatrième trimestre, la hausse des dépenses publicitaires des entreprises en Europe ayant compensé l’impact de la vigueur du dollar.

La croissance organique du propriétaire des agences BBDO et OMD, une mesure suivie de près qui exclut les taux de change et changements de périmètre, a augmenté de 3,2% (+3,3% attendue par le cabinet d’études FacSet).

Le bénéfice net est ressorti à 399,2 millions de dollars (353,7 millions d’euros) ou 1,77 dollar par action, contre 254,1 millions (1,09 dollar/action) un an plus tôt. Les analystes attendaient en moyenne 1,66 dollar par action, selon les données IBES de Refinitiv. Le chiffre d’affaires a reculé de 2,2% à 4,09 milliards de dollars, contre 4,1 milliards attendus.

* PUBLICIS-BÉNÉFICE RECORD MALGRÉ UNE CROISSANCE EN PANNE

6 février - Publicis PUBP.PA compte sur sa percée dans le conseil aux entreprises confrontées au tsunami numérique pour faire face à l’érosion des dépenses de ses clients de la grande consommation qui ont lesté sa croissance en 2018.

Dans un communiqué diffusé mercredi après la clôture de la Bourse, le numéro trois mondial de la publicité a livré des résultats annuels contrastés marqués par une progression supérieure aux objectifs qu’il s’était fixés de sa marge opérationnelle comme de son résultat net par action qui a atteint un record.

Sa croissance en revanche a calé, atteignant +0,1% à données comparables pour un revenu net de 8,97 milliards d’euros, pénalisée par l’érosion des investissements des géants du secteur de la grande consommation qui génèrent un quart de son chiffre d’affaires. (Service Entreprises)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below