February 13, 2019 / 9:56 AM / 3 months ago

La Chine dément discuter avec l'opposition vénézuélienne

PEKIN, 13 février (Reuters) - La Chine a démenti mercredi les informations du Wall Street Journal affirmant que des diplomates chinois conduisaient des discussions avec l’opposition au président Nicolas Maduro pour protéger ses investissements au Venezuela.

“En fait, ces informations sont fausses. Il s’agit de ‘fake news’”, a commenté Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, devant la presse.

Le WSJ rapportait que des diplomates chinois avaient eu à Washington des entretiens avec des représentants de Juan Guaido, président du parlement vénézuélien soutenu par les Etats-Unis qui s’est proclamé chef de l’Etat par intérim.

Le quotidien expliquait que Pékin s’inquiétait de ses projets pétroliers au Venezuela ainsi que des quelque 20 milliards de dollars de dette contractés par le pouvoir vénézuélien auprès de la Chine.

Au cours des dix dernières années, le Venezuela a bénéficié de prêts chinois évalués à plus de 50 milliards de dollars dans le cadre d’accords prévoyant la fourniture de produits pétroliers pour alimenter l’économie chinoise.

Juan Guaido a estimé dans une interview accordée fin janvier à Reuters qu’un changement politique à la tête du Venezuela serait profitable aux deux principaux créanciers du pays, la Russie et la Chine. (Ben Blanchard; Pierre Sérisier pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below