February 6, 2019 / 11:37 AM / 4 months ago

L'UE bloque aussi le projet de cession entre Aurubis et Wieland

BRUXELLES, 6 février (Reuters) - La Commission européenne a rejeté mercredi un projet de cession d’activités entre le producteur allemand de cuivre Aurubis et son homologue Wieland-Werke AG, disant redouter que cette opération n’entraîne une baisse de la concurrence et une hausse des prix.

Aurubis, le numéro un européen du cuivre, souhaitait céder son activité de produits à base de cuivre laminés plats à Wieland, en Allemagne, afin de pouvoir investir dans d’autres métaux que le cuivre.

“Le projet de concentration aurait créé un nouvel acteur dominant et aurait eu pour effet une réduction importante de la concurrence pour les produits laminés en cuivre ainsi qu’une hausse des prix pour les fabricants européens”, déclare la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, citée dans un communiqué, ajoutant que les concessions proposées par Wieland étaient insuffisantes.

Les produits laminés en cuivre servent notamment à la fabrication de connecteurs électriques utilisés dans les voitures, les trains et les aéronefs.

La Commission européenne a aussi rejeté mercredi le projet de fusion du français Alstom et de l’allemand Siemens dans le ferroviaire. (Foo Yun Chee Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below