February 6, 2019 / 11:47 AM / 5 months ago

LEAD 1-Allemagne-La demande étrangère plombe les commandes à l'industrie

* Baisse de 1,6% des commandes en décembre

* Les économistes attendaient une hausse de 0,3%

* Peu d’espoirs d’un redressement marqué à court terme

BERLIN, 6 février (Reuters) - La dégradation de la demande étrangère s’est traduite par une baisse inattendue des commandes à l’industrie allemande en décembre, montrent les statistiques officielles publiées mercredi, qui confirment les difficultés des exportateurs de la première économie d’Europe face au ralentissement de la croissance mondiale et à la montée des barrières douanières.

Les nouvelles commandes de biens industriels allemands ont chuté de 1,6% en décembre après une baisse révisée à 0,2% en novembre, a annoncé Destatis, l’institut fédéral de la statistique.

Les 34 économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,3%; leurs estimations s’échelonnaient entre une hausse de 2,5% et une baisse de 0,8%.

“La baisse des commandes en décembre montre que la période de faiblesse de l’industrie se poursuit pour l’instant”, a commenté le ministère de l’Economie.

Les commandes du marché intérieur ont diminué de 0,6% en décembre et celles reçues de l’étranger de 2,3%. La baisse atteint 5,5% pour les pays extérieurs à la zone euro.

La VDMA, principale fédération d’industriels allemands, a annoncé de son côté que les commandes de biens d’équipement avaient chuté de 8% en décembre par rapport au même mois de 2017.

“Il est clair désormais que la période dorée de l’industrie allemande est révolue”, a commenté Alexander Krüger, économiste de Bankhaus Lampe. “Au vu du ralentissement de l’économie mondiale et des multiples risques politiques, on ne voit pas d’où pourraient venir des soutiens nouveaux et durables à la croissance dans un avenir proche.”

LE CLIMAT DES AFFAIRES PEU PROPICE À UN REBOND

En excluant les commandes en gros, qui tendent à fausser l’évolution des statistiques, les nouvelles commandes sont en hausse de 3,5%.

Sur l’ensemble du quatrième trimestre, les commandes à l’industrie ont augmenté de 0,3%, a précisé le ministère de l’Economie, qui met en avant un rebond des commandes dans le secteur automobile, qui avait souffert au troisième trimestre du passage aux nouvelles normes anti-pollution WLTP.

Mais le début 2019 devrait rester mal orienté, les indicateurs récents sur le climat des affaires et la confiance des chefs d’entreprise suggérant un ralentissement de l’activité.

“Les commandes à l’industrie ont de nouveau piqué du nez et montrent que tout rebond de l’activité industrielle serait lent et peu marqué”, estime Carsten Brzeski, économiste d’ING.

L’indice Ifo du climat des affaires a reculé en janvier pour le cinquième mois consécutif, revenant à son plus bas niveau depuis février 2016.

Les ventes au détail ont quant à elles subi en décembre leur plus forte baisse depuis 11 ans, un mauvais signe pour la consommation des ménages, qui avait pris le relais des exportations comme principal moteur de la croissance allemande.

Les tensions commerciales et les craintes liées à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ont déjà conduit le gouvernement à abaisser sa prévision de croissance pour cette année à 1%, contre 1,8% auparavant. (Michael Nienaber, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below