January 31, 2019 / 1:04 PM / 4 months ago

LEAD 1-La croissance de la zone euro reste au plus bas depuis 2014

* Croissance stable au T4 à 0,2%, conforme aux attentes

* Croissance 2018 à 1,8%, au plus bas depuis 2014

* Taux de chômage inchangé à 7,9% en décembre (Actualisé avec précisions, BCE, chiffres de l’emploi)

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 31 janvier (Reuters) - La croissance économique de la zone euro s’est maintenue au quatrième trimestre à son rythme le plus faible depuis plus de quatre ans, tout comme le taux de croissance sur l’ensemble de l’année, montre jeudi la première estimation d’Eurostat.

Le produit intérieur brut (PIB) des 19 pays ayant opté pour la monnaie unique a augmenté de 0,2% sur la période octobre-décembre par rapport aux trois mois précédents, un chiffre conforme au consensus des économistes interrogés par Reuters. Ce rythme de croissance, est identique à celui du troisième trimestre et au plus bas depuis le deuxième trimestre 2014.

Par rapport au quatrième trimestre 2017, la croissance est estimée à 1,2%, là encore comme attendu.

Sur l’ensemble de l’année 2018, l’économie de la zone euro affiche ainsi une croissance de 1,8% seulement après trois ans d’expansion supérieure ou égale à 2%.

Ces chiffres pourraient inciter la Banque centrale européenne à abaisser en mars sa prévision de croissance pour 2019, actuellement à 1,7%, sachant que celle du quatrième trimestre a été deux fois plus faible que prévu en décembre.

Ces données font suite à une série d’indicateurs décevants publiés jeudi, qui reflètent tous un ralentissement de l’économie mondiale lié à plusieurs facteurs, de la guerre commerciale sino-américaine à l’incertitude autour du Brexit.

En Allemagne, les ventes au détail ont baissé plus fortement que prévu en décembre et le nombre de demandeurs d’emplois a diminué moins qu’attendu en janvier.

L’économie italienne de son côté s’est contractée pour le deuxième trimestre d’affilée sur octobre-décembre, faisant basculer le pays dans la récession.

En Chine, l’activité dans le secteur manufacturier s’est contractée pour le deuxième mois consécutif en janvier et au Japon, la production industrielle a reculé en décembre pour le deuxième mois de suite.

Eurostat a annoncé par ailleurs que le taux de chômage dans la zone euro était resté inchangé, comme prévu, à 7,9% en décembre, à son plus bas niveau depuis dix ans.

Les taux de chômage en Italie et en Espagne ont légèrement diminué mais restent les plus élevés de la zone euro après celui de la Grèce. Dans l’ensemble de la zone euro, le nombre de demandeurs d’emploi a néanmoins diminué de 75.000 en décembre.

Dans l’ensemble de l’Union européenne, le taux de chômage est reste inchangé à 6,6%, le mois dernier.

Le détail des statistiques d’Eurostat:

here

Philip Blenkinsop, avec Balazs Koranyi à Francfort; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below