January 31, 2019 / 4:18 AM / 2 months ago

Chine/Indicateurs-Contraction du secteur manufacturier en janvier

PÉKIN, 31 janvier (Reuters) - Principaux indicateurs économiques chinois publiés depuis le début du mois :

* DEUXIÈME MOIS DE CONTRACTION DU SECTEUR MANUFACTURIER-PMI

31 janvier - L’activité dans le secteur manufacturier chinois s’est contractée pour le deuxième mois consécutif en janvier, soulignant les difficultés rencontrées par l’économie chinoise sur fonds de guerre commerciale entre Pékin et Washington et les risques qui pèsent sur sa croissance.

L’indice PMI manufacturier officiel s’est établi à 49,5 en janvier, sous le seuil qui sépare contraction et expansion de l’activité, montrent les résultats publiés jeudi des enquêtes réalisées par les pouvoirs publics chinois auprès des directeurs d’achats.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient un indice PMI de 49,3 après qu’il soit tombé à 49,4 en décembre.

Ces statistiques suggèrent que les nouvelles mesures de soutien à l’économie engagées par Pékin ne portent pas encore leurs fruits et pourraient accentuer la pression sur les négociations menées avec Washington pour la conclusion d’un accord commercial.

* DEUXIÈME MOIS DE BAISSE DES PROFITS INDUSTRIELS

28 janvier - Les bénéfices des entreprises industrielles chinoises ont baissé en décembre pour le deuxième mois consécutif, confirmant le ralentissement de l’activité économique sur fond de guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Les profits des sociétés du secteur industriel ont diminué de 1,9% le mois dernier à 680,8 milliards de yuans (88,6 milliards d’euros), a indiqué lundi le Bureau national de la statistique. En novembre, ils avaient reculé de 1,8%, leur première contraction depuis près de trois ans.

Sur l’ensemble de 2018, les profits industriels ont augmenté de 10,3% à 6.664 milliards de yuans, une hausse moitié moindre que celle de 21% enregistrée en 2017.

Le net ralentissement des prix producteurs augure d’une poursuite de la tendance baissière pour les profits industriels, surtout dans des secteurs en amont comme la chimie, le charbon ou les métaux non ferreux, estime Tang Jianwei, économiste chez Bank of Communications à Shanghai.

Le passif des entreprises industrielles a quant à lui augmenté de 5,2% à 64.100 milliards de yuans sur les 12 mois à fin décembre, après une hausse de 5,8% à fin novembre.

* LA CROISSANCE A RALENTI À 6,4% AU T4, 6,6% EN 2018

21 janvier - La croissance de l’économie chinoise a ralenti au quatrième trimestre 2018, affectée par la faiblesse de la demande intérieure et la guerre commerciale avec les Etats-Unis, ramenant la croissance 2018 à son plus bas niveau en près de 30 ans et incitant Pékin à prendre de nouvelles mesures de soutien.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) chinois est ressortie à 6,4% au quatrième trimestre, à son plus bas niveau depuis la crise financière mondiale de 2009, montrent les données du Bureau national des statistiques publiées lundi.

Les économistes prévoyaient en moyenne une croissance de 6,4% en rythme annuel pour octobre-décembre après 6,5% enregistrée sur le trimestre précédent.

Sur l’ensemble de l’année 2018, ces données ramènent la croissance à 6,6%, également comme prévu, ce qui marque son rythme le plus faible depuis 1990, après 6,8% en 2017.

D’un trimestre sur l’autre, le PIB chinois est en hausse de 1,5%, comme attendu, après 1,6% sur juillet-septembre.

Convaincus que les mesures de soutien prendront du temps à produire leurs effets, de nombreux analystes pensent que la conjoncture devrait encore se dégrader avant de s’améliorer et tablent sur un nouveau ralentissement à 6,3% pour cette année.

Développé

* PRODUCTION INDUSTRIELLE MEILLEURE QUE PRÉVU EN DÉCEMBRE

21 décembre - La Chine a enregistré en décembre une production industrielle supérieure aux prévisions et une hausse de ses ventes au détail, montrent les données du Bureau national des statistiques publiées lundi.

La production industrielle a progressé de 5,7% en décembre sur un an, alors que les économistes anticipaient une hausse de 5,3% légèrement inférieure à celle de novembre (+5,4%).

Les ventes au détail ont augmenté de 8,2% le mois dernier par rapport à décembre 2017, après une hausse de 8,1% en novembre qui était la plus faible depuis mai 2003.

Les données publiées lundi montrent une accélération de l’investissement en actifs immobilisés, qui a progressé de 5,9% entre janvier et décembre par rapport à la même période l’an dernier. Il s’agit en revanche de son rythme le plus faible depuis 1996.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient en moyenne à une hausse de 6,0%.

Tableau de la production industrielle

Tableau des ventes au détail

Tableau des investissements

* LA CROISSANCE DU PIB EN 2017 RÉVISÉE À +6,8%

18 janvier - La croissance de l’économie chinoise en 2017 a été révisée, à 6,8% contre 6,9%, a annoncé vendredi le Bureau national de la statistique, expliquant avoir revu à la baisse les premières estimations de croissance des secteurs industriel et des services.

La prévision du gouvernement pour 2017 était une hausse de 6,5% du produit intérieur brut chinois après +6,7% en 2016.

Cette annonce survient alors que les données officielles pour le dernier trimestre et l’ensemble de l’année 2018 doivent être publiées lundi.

“Les chiffres du PIB sont si stables (en Chine) que cette révision semble une nouvelle importante, mais cela ne change véritablement rien”, a estimé Julian Evans-Pritchard, économiste chez Capital Economics.

Des sources ont confié la semaine dernière à Reuters que le gouvernement chinois pensait définir un objectif de croissance de 6% à 6,5% pour cette année, alors que celui de 2018 était “de l’ordre de” 6,5%.

* PRIX DANS L’IMMOBILIER NEUF +0,8% EN DÉCEMBRE

16 janvier - Les prix de l’immobilier neuf ont augmenté de 0,8% en décembre, par rapport à novembre, mois durant lequel ils avaient progressé de 0,9%, selon les calculs de Reuters à partir des données publiées mercredi par le Bureau national de la statistique (NBS).

Sur une base annuelle, les prix dans les 70 principales agglomérations chinoises ont augmenté de 9,7%, soit presque le double par rapport à décembre 2017 (+5,4%).

Il s’agit de la 44ème hausse consécutive des prix de l’immobilier, malgré les mesures gouvernementales visant à ralentir l’explosion du marché immobilier dans le pays.

La hausse des prix a surtout été portée par les plus grandes villes - Pékin, Shanghai, Shenzhen et Canton. La plus forte hausse a été constatée à Canton, qui compte 13 millions d’habitants, où les prix ont augmenté de 3% en décembre par rapport au mois précédent.

Tableau

* L’OCTROI DE CRÉDIT NETTEMENT SUPÉRIEUR AUX ATTENTES

15 janvier - Les banques chinoises ont accordé pour 1.080 milliards de yuans (160 milliards de dollars ou 140 milliards d’euros) de nouveaux prêts en décembre, un chiffre nettement supérieur aux attentes.

La masse monétaire M2 a progressé de 8,1% en décembre sur un an, un chiffre qui marque une légère accélération par rapport au plus bas record de +8,0% du mois précédent mais qui est inférieur au consensus (+8,2%).

Sur l’ensemble de l’année, les banques chinoises ont accordé pour 16.170 milliards de yuans (2,09 milliards d’euros) de nouveaux prêts, bien plus que le précédent record de 13.530 milliards établi en 2017, selon la Banque populaire de Chine.

La banque centrale a légèrement assoupli sa position de politique monétaire en décembre dans le cadre des efforts des autorités pour soutenir l’activité économique, tout en restant ferme face aux risques financiers. Le gouvernement a encore laissé entrevoir mardi davantage de mesures soutien face au ralentissement de la croissance.

* EXPORTATIONS -4,4% EN DÉCEMBRE, IMPORTATIONS -7,6%

14 janvier - Les exportations chinoises ont reculé de 4,4% sur un an en décembre, selon les données officielles publiées lundi, leur plus forte baisse depuis deux ans, alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient une progression de 3%.

Les importations chinoises ont elles aussi nettement ralenti, à 7,6% en rythme annuel. Les analystes s’attendaient à une progression de 5%.

La balance commerciale s’établit à 57,06 milliards de dollars d’excédents (49,75 milliards d’euros) pour le mois de décembre, contre 44,71 milliards de dollars en novembre.

Avec les Etats-Unis, l’excédent commercial s’est réduit, ressortant en décembre à 29,87 milliards de dollars contre 35,54 milliards de dollars en novembre.

* PLUS FAIBLE HAUSSE DES PRIX PRODUCTEURS DEPUIS SEPTEMBRE 2016

10 janvier - Les prix à la production en Chine ont augmenté de 0,9% en décembre par rapport au même mois de 2017, leur plus faible progression en rythme annuel depuis septembre 2016.

Ce chiffre marque un net ralentissement par rapport au mois précédent puisque leur hausse avait atteint 2,7% sur un an en novembre.

Les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une augmentation de 1,6% sur un an.

L’indice des prix à la consommation chinois a parallèlement augmenté de 1,9% le mois dernier par rapport à décembre 2017, un chiffre lui aussi inférieur au consensus (2,1%). Sa hausse atteignait 2,2% en novembre et Pékin s’était fixé pour l’ensemble de 2018 un objectif d’environ 3%.

Tableau des prix producteurs

Tableau des prix à la consommation

* HAUSSE DES RÉSERVES DE CHANGE EN DÉCEMBRE, BAISSE EN 2018

7 janvier - Les réserves de change de la Chine ont augmenté plus fortement que prévu en décembre, après l’annonce d’une trêve de 90 jours dans la guerre commerciale entre Washington et Pékin, mais elles ont reculé sur l’ensemble de 2018.

Les réserves de change ont augmenté de 11 milliards de dollars à 3.073 milliards (2.688 milliards d’euros) le mois dernier, après une hausse de neuf milliards en novembre, montrent les données de la banque centrale publiées lundi.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de huit milliards de dollars à 3.070 milliards. Le yuan s’est apprécié de 1,3% face au dollar en décembre.

Sur l’ensemble de 2018, les réserves de change ont baissé de 67,24 milliards de dollars, reflétant les pressions sur le yuan dans le contexte de tensions commerciales et de ralentissement de la croissance chinoise.

La valeur des réserves d’or a augmenté en décembre à 76,331 milliards de dollars contre 71,122 milliards le mois précédent.

Le régulateur chinois des changes a dit prévoir une stabilité générale des réserves de change cette année.

* LE PMI DES SERVICES À UN PIC DE SIX MOIS - CAIXIN

4 janvier - Le secteur des services chinois a connu en décembre sa plus forte croissance en six mois, à la faveur d’une accélération des nouvelles affaires, confirmant le rebond constaté en novembre, montrent les résultats publiés vendredi de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

L’indice PMI des services calculé par Caixin/Markit a grimpé à 53,9 en décembre, en légère hausse par rapport au mois précédent, après avoir chuté en octobre à son rythme le plus faible en plus d’un an.

L’indice composite, qui regroupe à la fois les services et l’industrie, est ressorti à 52,2 le mois dernier après 51,9 en novembre.

Le secteur des services pèse à hauteur de plus de la moitié du produit intérieur brut (PIB) de la Chine.

* CONTRACTION DU SECTEUR MANUFACTURIER EN DÉCEMBRE-CAIXIN

2 janvier - L’activité manufacturière chinoise s’est contractée en décembre pour la première fois en 19 mois, du fait du tassement prolongé des nouvelles commandes intérieures et à l’exportation, montrent les résultats publiés mercredi de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

Cette enquête souligne les difficultés de l’économie chinoise sur fond de conflit commercial entre Pékin et Washington, deux jours après que les statistiques dévoilées par les pouvoirs publics chinois ont fait état d’une contraction de l’activité dans le secteur manufacturier pour la première fois depuis plus de deux ans.

L’indice PMI manufacturier calculé par Caixin/Markit est tombé à 49,7 en décembre, après 50,2 le mois précédent, soit sa première contraction depuis mai 2017.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un léger recul, à 50,1, juste au-dessus du seuil de 50 qui sépare contraction et expansion.

Ce ralentissement prend notamment sa source dans le chiffre préoccupant observé dans les nouvelles commandes à l’exportation, tombé à 49,8, un plus bas sans précédent depuis juin 2016.

* Les indicateurs publiés en décembre (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below