January 30, 2019 / 5:47 PM / 2 months ago

LEAD 2-Deux journalistes français de Quotidien arrêtés au Venezuela

(Actualisé avec déclaration de l’émission Quotidien §3)

PARIS, 30 janvier (Reuters) - Deux journalistes français de l’émission télévisée Quotidien sur la chaîne TMC (groupe TF1 ) ont été arrêtés au Venezuela, a-t-on appris mercredi de source diplomatique française.

“Nous confirmons l’arrestation de deux compatriotes au Venezuela”, a déclaré cette source à Reuters. “Notre ambassade a demandé l’exercice de la protection consulaire conformément à la Convention de Vienne et notamment le droit de visite.”

Quotidien a confirmé l’information sur Twitter. “Deux journalistes de notre équipe ont été arrêtés hier au Venezuela. Ils étaient sur place pour couvrir la crise politique”, écrivent-ils sur le réseau social. “A l’heure actuelle, il est difficile d’en dire plus au risque d’aggraver leur situation.”

Selon une source française informée de la situation, les faits se sont produits mardi soir à Caracas et les deux journalistes, qui appartiennent à la société de production Bangumi, travaillaient sur des sujets d’actualité.

Le Venezuela est en proie à des troubles politiques.

Le président Maduro, dont le second mandat a débuté le 10 janvier, est ouvertement défié depuis une semaine par le chef de file de l’opposition, Juan Guaido, qui rejette sa légitimité et s’est proclamé le 23 janvier président par intérim du Venezuela, aussitôt reconnu par les Etats-Unis.

Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne se réuniront jeudi à Bucarest pour examiner la situation, a déclaré mercredi Jean-Yves Le Drian à l’Assemblée.

“Nous avons demandé par la voix du président (Emmmanuel Macron) à ce que l’annonce d’élections présidentielles régulières, vérifiées par la communauté internationale, puisse être décidée par le président Maduro”, a rappelé le chef de la diplomatie française.

“Il semble qu’il s’y oppose, dans ce cas, nous souhaitons que ce soit le président Guaido qui prenne cette initiative”, a-t-il poursuivi.

“L’Union européenne est tout à fait disposée à jouer l’interface pour permettre que cette solution ait lieu”, une solution “démocratique, pacifique, négociée”, a souligné Jean-Yves Le Drian. (John Irish, Elizabeth Pineau, Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below