September 13, 2018 / 9:37 AM / 9 days ago

BOURSE-Natixis monte, l'opération avec BPCE saluée

PARIS, 13 septembre (Reuters) - Natixis évolue parmi les plus fortes hausses de l’indice boursier européen Stoxx 600 jeudi après l’annonce d’un projet de cession de certaines de ses activités à sa maison mère BPCE, une opération qui pourrait permettre au groupe bancaire de rémunérer ses actionnaires et d’accélérer sa croissance externe.

A 11h35, l’action Natixis grimpe de 3,74% à 5,992 euros alors que le Stoxx 600 et le SBF 120 avancent respectivement de 0,08% et de 0,19%.

Elle s’achemine ainsi vers sa meilleure performance quotidienne depuis début février et ramène son repli depuis le début de l’année à 9,1%.

BPCE a annoncé mercredi envisager le rachat des activités d’affacturage, de cautions et garanties, de crédit-bail, de crédit à la consommation et de titres de Natixis, pour un montant total de 2,7 milliards d’euros.

Grâce à cette transaction, Natixis prévoit de verser à ses actionnaires une distribution exceptionnelle pouvant atteindre 1,5 milliard d’euros, sauf projet d’acquisition importante d’ici à la clôture de la transaction, attendue au plus tard à la fin du premier trimestre 2019.

La capacité théorique de Natixis à verser un dividende sur la période 2018-2020 atteint ainsi 5,6 milliards d’euros, a précisé le groupe.

“Nous nous attendons à un bon accueil du marché à cette opération, qui confirme la capacité du groupe à générer de la valeur pour les actionnaires”, commentent dans une note les analystes de Jefferies.

Natixis entend aussi profiter de ses nouvelles marges de manoeuvre pour se développer via des acquisitions, notamment dans la gestion d’actifs.

Lors d’une conférence téléphonique, François Riahi, son directeur général, a dit qu’aucun projet d’acquisition n’était actuellement en discussion. Mais le groupe a porté d’un milliard à 2,5 milliards d’euros son budget consacré aux opérations de croissance externe pour la période 2018-2020.

Sa stratégie est soutenue par BPCE, qui se dit prêt à apporter si besoin des capitaux à sa filiale.

“Nous voyons cette nouvelle communication comme une porte ouverte à des acquisitions importantes”, estiment les analystes de Jefferies.

Blandine Hénault, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below