September 12, 2018 / 6:25 AM / 9 days ago

Le bénéfice d'Inditex en hausse de 3% au premier semestre

MADRID, 12 septembre (Reuters) - Inditex, numéro un mondial du prêt-à-porter, a annoncé mercredi une hausse de son bénéfice et de sa marge brute au premier semestre malgré la vigueur de l’euro.

Les bénéfices du propriétaire de l’enseigne Zara sont sensibles aux taux de change: la plupart de ses vêtements sont fabriqués dans la zone euro pour pouvoir s’adapter rapidement aux changements de mode mais plus de la moitié de ses ventes sont réalisées en dehors.

Le groupe espagnol, qui possède également les marques Massimo Dutti et Oysho, a en outre fait état d’une hausse de sa marge brute de 4% sur un an au premier semestre et a dit tabler sur une amélioration de 50 points de base de cette mesure de sa rentabilité au second semestre.

Le chiffre d’affaires sur les six mois à fin juillet s’est établi à 12 milliards d’euros, en hausse de 3% sur un an, et le bénéfice net à 1,41 milliard, contre 1,37 milliard il y a un an, conformément au consensus.

Le groupe d’Amanci Ortega, l’une des plus grandes fortunes d’Europe, a souligné que les collections automne-hiver de l’enseigne Zara avaient été bien accueillies par les consommateurs.

“La direction anticipe une croissance de ses ventes à périmètre comparable comprise entre 4% et 6% au second semestre 2018”, déclare le groupe dans un communiqué.

Les analystes prévoient une baisse de la marge d’exploitation en 2018 pour une sixième année consécutive en raison des effets de change négatifs. Certains d’entre eux pensent qu’Inditex a entrepris de réduire ses prix afin de rester compétitif alors que ses concurrents adoptent son modèle lui permettant de renouveler rapidement ses collections pour s’adapter aux goûts de la clientèle.

Le titre Inditex a perdu 12% depuis le début de l’année et a chuté en août lorsque Morgan Stanley a réduit son objectif de cours, passant à “sous-pondérer” pour la première fois depuis 17 ans.

Morgan Stanley a expliqué que le groupe arrivait à maturité après des années de rapide expansion, devenait de plus en plus sensible aux effets de change et subissait la concurrence croissante des distributeurs en ligne. (Sonya Dowsett Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below