September 11, 2018 / 1:44 PM / 2 months ago

GESTION-Pictet juge exagérée la correction sur les émergents

PARIS, 11 septembre (Reuters) - Pictet Asset Management a entamé dès le mois d’août un retour prudent sur les actifs émergents, jugeant exagérée la correction qu’ils ont subie, d’autant que le gestionnaire anticipe une pause dans l’appréciation du dollar américain.

L’indice MSCI des marchés boursiers émergents accuse aujourd’hui un recul de plus de 21% par rapport à son pic de janvier et celui des monnaies émergentes a reculé de plus de 8,5% depuis la mi-avril.

Ce mouvement a concerné en premier lieu la Turquie en raison de l’accélération de l’inflation et des doutes sur l’indépendance de la banque centrale mais les marchés argentin, brésilien, russe ou encore indien ont également souffert.

“On a atteint des niveaux extrêmes en terme de sous-performance et de sous-valorisation”, a dit Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet AM, lors d’un point sur les prévisions économiques et les allocations d’actifs de la société mardi.

S’il ne néglige pas le poids des situations nationales dans ce mouvement, il estime que la vigueur du billet vert en est la principale cause.

“Les devises à surplus de comptes courants ont évolué, contre le dollar, de façon assez similaire à l’euro. Ce sont véritablement les pays à comptes courants déficitaires qui font l’objet de pressions, donc c’est un problème qui, pour nous, est vraiment dû au dollar”, a-t-il dit.

Or Pictet table sur une pause dans l’appréciation du billet vert avec l’approche de la fin du cycle de hausse des taux de la Réserve fédérale et le probable ralentissement du rythme d’expansion de l’économie américaine.

“La Fed arrive probablement au bout du resserrement monétaire et la croissance économique va avoir tendance à être un peu moins forte; l’attrait pour le dollar va donc devenir un petit peu moins important”, a expliqué Frédéric Rollin.

Parallèlement, les signes de ralentissement de l’économie chinoise, qui ont également pesé sur les performances globales des marchés émergents, n’inquiètent pas le gestionnaire, au vu notamment de l’évolution “extrêmement accommodante” de la politique monétaire de Pékin et des indicateurs avancés suggérant une amélioration des perspectives d’activité dans certains secteurs.

“On peut donc penser que les deux craintes essentielles sur les émergents vont se dissiper dans les mois qui viennent”, a dit Frédéric Rollin.

“Les risques spécifiques nous paraissent inférieurs à ce qu’il est possible d’espérer gagner si le dollar se stabilise et si la Chine répond à nos attentes.”

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below