September 7, 2018 / 4:43 PM / in 2 months

Le Qatar va investir €10 mds en Allemagne

BERLIN, 7 septembre (Reuters) - Le Qatar a annoncé vendredi son intention d’investir 10 milliards d’euros sur cinq ans en Allemagne, notamment dans un projet de gaz naturel liquéfié (GNL), afin de renforcer ses liens avec la première économie d’Europe et le plus gros consommateur européen d’énergie.

En déplacement à Berlin à l’occasion d’une conférence bilatérale sur l’investissement, l’émir du Qatar, Tamim ben Hamad al Thani, a précisé que les fonds débloqués par Qatar Investment Authority (QIA), l’un des dix premiers fonds souverains au monde, permettraient des investissements supplémentaires dans le secteur financier allemand. Ils serviront aussi à des développements dans les technologies de l’information, l’intelligence artificielle et la santé.

Le Qatar a déjà investi 25 milliards d’euros dans des entreprises allemandes de premier plan comme Volkswagen , Siemens ou encore Deutsche Bank .

“Pour exprimer notre confiance dans la force de l’économie allemande et l’importance d’investir dans celle-ci, j’annonce l’intention du Qatar de réaliser des investissements de 10 milliards d’euros dans l’économie allemande au cours des cinq prochaines années”, a déclaré Tamim ben Hamad al Thani.

Il a dit prévoir dans les années qui viennent un rebond des transactions commerciales entre l’Allemagne et le Qatar, celles-ci ayant légèrement diminué en volume en 2017 après avoir doublé à environ 2,8 milliards d’euros.

Youssouf Mohammed al Djaïdah, directeur général du Qatar Financial Centre, a déclaré que son pays proposait des incitations aux entreprises étrangères pour tenter de tripler le niveau actuel des investissements directs étrangers dans le pays.

Le Qatar accueillera la Coupe du monde de football en 2022, ce qui offre des opportunités d’investissements dans la construction, l’ingénierie et la logistique, ont indiqué les autorités du pays.

OPPORTUNITÉS DANS LE GNL

La chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré que le secteur de l’énergie offrait des opportunités prometteuses pour développer les relations commerciales. Elle a ajouté que les ressources en gaz du Qatar permettrait à l’Allemagne de diversifier les sources d’approvisionnement.

“De mon point de vue, le secteur de l’énergie en particulier offre un potentiel considérable pour développer nos liens économiques”, a déclaré Angela Merkel à l’émir et à d’autres participants à la conférence.

Elle a ajouté que son pays était déjà connecté aux terminaux de GNL aux Pays-Bas, en Belgique et en Pologne, mais que son gouvernement s’employait à étendre le réseau de GNL en Allemagne et que les entreprises allemandes travaillaient à un éventuel terminal local de GNL.

Jeudi, le ministre qatari de l’Energie, Mohamed al Sada, a apporté son soutien à un éventuel projet de coopération avec Qatar Petroleum, premier fournisseur mondial de GNL.

Mercredi, Qatar Petroleum a annoncé être en discussions avec l’allemand RWE et son concurrent Uniper sur un éventuel terminal GNL. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below